L’Autorité Palestinienne interdit l’accès au tombeau de Yossef

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

L’«Autorité palestinienne» a décidé de ne pas autoriser des visites des Hassidim Breslev au tombeau de Yossef.

Pour éviter que les hassidims infiltrent la tombe, l’Autorité palestinienne a placé des caméras sur la route menant au tombeau, ainsi qu’à l’intérieur de celui-ci. De plus, une clôture a été érigée autour de l’enceinte et des barres de fer ont été installées sur toutes les fenêtres.

Publicité 

Jusqu’à présent, les mesures se sont avérées efficaces pour l’autorité palestinienne :

«Nous avons dû revenir en arrière, nous n’avions pas le choix, nous ne voulions pas nous faire prendre,«  a déclaré un Breslev au journal.

Dans une tentative de parvenir à un compromis pacifique, ils ont distribué des tracts en arabe et en hébreu dans la région, et on pouvait lire :

«Pour les forces de sécurité palestiniennes et au nom de Dieu tout-puissant, à qui nous prions tous, nous venons en paix pour prier au saint tombeau de Joseph le juste.

« Nous ne cherchons pas la guerre et nous ne cherchons pas à vous provoquer. Nous vous respectons et nous n’avons rien contre vous. Nous vous demandons de nous permettre de prier ici d’une manière sûre et libre. »

 

Pour la petite histoire, dans le cadre des Accords d’Oslo, cet endroit a été désigné un lieu saint et juif, qui est censé être sous contrôle israélien. Cela n’est plus le cas depuis que  Ehud Barak, ministre de la Défense et Premier ministre à l’époque  a ordonné d’abandonner un soldat de Tsahal qui a été saigné à mort plutôt que d’offenser les «Palestiniens». Cet incident a eu lieu pendant le Nouvel An juif, à Rosh HaShanna, 5761 (en automne 2000).

Voici une vidéo d’un grand nombre de Juifs sur la tombe de Joseph :

🟦 ANNONCE 🟦