Le ministère de la Santé a rapporté les pays où les Israéliens reviennent avec le corona : la France

Le ministère de la Santé a communiqué à la Douzième chaîne les données sur la fréquence de détection du coronavirus chez les Israéliens de retour de l’étranger, contenues dans le rapport interne du département sur le risque « d’importer » des variantes mutantes du virus en provenance de différents pays. Plusieurs chiffres ont été publiés jeudi dans le programme Hisahon.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon la publication, le plus souvent le coronavirus se retrouve chez ceux qui sont revenus de France – 0,5% des tests effectués au retour de ce pays sont positifs. Au retour de Turquie, la proportion de tests positifs est de 0,4%, de Russie et des États-Unis – 0,3%, d’Angleterre et d’Allemagne – 0,2%.

Ces dernières semaines, la part des tests positifs en Israël était d’environ 1%, aujourd’hui elle est tombée à 0,5%. Cependant, il ne s’ensuit pas que le risque d’infection à l’étranger soit plus faible qu’en Israël – les indications de dépistage à l’aéroport et dans le pays ne coïncident pas, et les données individuelles sur les tests de dépistage en Israël (par exemple, la proportion de tests positifs parmi ceux qui passent des tests dans le but d’obtenir un «passeport vert »), le ministère de la Santé ne publie pas.

Concernant le risque de «mutations», les données du ministère de la Santé sont encore moins informatives, puisque la publication parle de «mutations en général», sans mettre en évidence des variantes spécifiques du coronavirus. Selon les estimations ministérielles, le risque de contracter des «mutations» aux États-Unis est «très élevé», en Grande-Bretagne il est «pratiquement absent», et en Russie il n’est «pas clair en raison du manque de données scientifiques».

Cette dernière conclusion suggère que le risque d’infection par des variants mutants du coronavirus dans un pays particulier du monde est évalué par le ministère de la Santé non pas en fonction de l’analyse génétique du virus isolé des touristes dans ses propres laboratoires, mais repose sur le publications de virologues étrangers : la Russie ne fournit pas de telles informations et le ministère de la Santé ne sait pas quelles variantes de coronavirus sont importées de ce pays.

Publicité 

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦