Le ministère des Affaires étrangères aux israéliens qui se rendent au Sinaï : ne prenez pas votre voiture !

Première publication : Le ministère des Affaires étrangères déconseille aux Israéliens d’entrer dans le Sinaï en véhicule privé, ceci dans un contexte de harcèlement répété par le personnel des postes frontaliers de Taba envers les touristes en provenance d’Israël.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Israel Hayom a récemment reçu de nombreuses plaintes d’Israéliens qui voulaient traverser la frontière du Sinaï en voiture. Depuis quelque temps, les Égyptiens interdisent à ceux qui entraient dans le Sinaï en voiture d’en revenir par avion, et inversement. Cependant, l’obstacle le plus important réside précisément dans les caméras de recul qui sont installées dans de nombreux véhicules.

Les responsables du poste frontière de Taba affirment que les caméras innocentes « pourraient être utilisées à des fins d’espionnage », et exigent donc qu’elles soient démantelées. Il s’agit d’une procédure relativement complexe qui coûte environ mille shekels si elle est effectuée à l’avance dans un garage, et quiconque arrive au passage à niveau sans d’abord démonter la caméra – les Égyptiens l’arrachent simplement et causent des milliers de shekels de dégâts.

L’accord de paix entre Israël et l’Égypte stipule explicitement que « chaque partie autorisera l’entrée gratuite des citoyens et des véhicules de l’autre partie, dans et sur son territoire, conformément aux règles applicables aux citoyens et aux véhicules des autres pays. Aucune des parties n’imposera restrictions discriminatoires à la libre circulation des personnes et des véhicules de son territoire vers le territoire de l’autre partie ».

« Le phénomène de vandalisme des caméras »

De plus, Israel Hayom a appris que malgré les demandes répétées de l’Autorité des aéroports, les Egyptiens refusent d’augmenter le quota de voitures entrantes à plus de 50 par jour. C’est alors que la demande réelle est d’au moins 500 voitures.

Des Israéliens qui connaissent le phénomène du vandalisme par caméra et qui sont au courant de ce qui se passe au poste frontière de Taba, ont déclaré à « Israel Hayom » qu’à leur avis, il s’agit d’un pot-de-vin versé par les chauffeurs de taxi égyptiens aux gérants du poste frontière. Au cours de la dernière année, les chauffeurs de taxi ont augmenté les tarifs d’environ 400 %.

 

Eliran Levy d’Ashkelon était en route pour des vacances dans le Sinaï avec sa voiture Toyota. Au poste-frontière israélien, tout s’est bien passé, mais au poste-frontière du côté égyptien, il a dû démonter les caméras de recul.

arrachez les caméras de recul,

« Ils m’ont fait comprendre qu’il n’est pas possible de passer avec des caméras. J’ai démonté la caméra de route, mais ensuite ils ont exigé que je démonte les caméras de recul qui ne prennent pas de photos. Je lui ai expliqué que les caméras sont connectées et ne peut pas être emmené dans ce véhicule, mais ils n’étaient pas intéressés. Ils m’ont apporté un marteau et m’ont demandé de casser les caméras. Je n’avais d’autre choix que de casser les caméras pour ne pas perdre les vacances et le paiement de l’hôtel. Selon Eliran, les dommages s’élevaient à 2 000 NIS.

« Presque tout le monde a traversé la frontière à pied »

Les voyageurs vétérans, qui se rendent plusieurs fois par an dans la péninsule du Sinaï, disent qu’en août, un nouveau record a été battu dans le nombre de taxis conduits par des Israéliens du point de passage de Taba à Nuaiba, Dahab et Charm el-Cheikh.

« Il y a eu des journées très chargées au passage de la frontière, des journées où le mouvement de près de 10 000 Israéliens traversant la frontière a été enregistré, chaque jour. La quasi-totalité d’entre eux ont traversé la frontière à pied, principalement en raison d’une limitation du nombre de véhicules entrant Sinaï, et tous avaient besoin d’un service de taxi.

« Dans chaque grand taxi, environ 10 passagers montent, et selon un calcul approximatif, lors d’une journée aussi chargée, les Israéliens ont utilisé plus de 1 000 taxis, c’est un nombre énorme et une grande source de revenus pour les chauffeurs, et en particulier pour le propriétaires de taxis, qui ne sont pas tous des Bédouins », le numéro A, l’un des Israéliens qui souhaite rester anonyme de peur que les Égyptiens ne le harcèlent.

Le paiement moyen pour un passager dans un grand taxi lors d’un voyage de routine à Taba Heights ou Nueva est d’environ 50 NIS, ce qui représente un revenu d’environ 500 NIS pour un trajet complet en taxi. Un voyage à Charm el-Cheikh coûte déjà environ 400 NIS. Chaque chauffeur de taxi effectue le même trajet plusieurs fois par jour, d’autant plus que dans la péninsule du Sinaï, il n’y a pas de limite au nombre d’heures que le chauffeur peut passer sur la route. Entre autres choses, les Israéliens savent dire qu’ils ont souvent rencontré des conducteurs fatigués qui semblaient sur le point de s’endormir à tout moment.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré en réponse à la demande d' »Israel Hayom » que « le problème est reconnu et connu et nous travaillons à une solution via l’ambassade au Caire et les autorités consulaires. L’annexe sur les transports de l’accord de paix avec l’Égypte a été signée en 1980 et ne fait référence qu’aux véhicules dotés de cette sous-technologie. Naturellement, il ne fait pas référence à des technologies plus modernes, telles que les caméras de voiture. En conséquence, les Égyptiens affirment qu’ils ne sont pas prêts à introduire des véhicules qui ne respectent pas les spécifications technologiques qui figurent dans l’accord.

L’autorité aéroportuaire a déclaré: « Dans le cadre de l’amélioration du service aux passages frontaliers, le directeur général de l’autorité a chargé de contacter l’Egypte et de demander d’augmenter le quota quotidien de véhicules vers le Sinaï. »

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !