Le problème des permis d’armes à feu ne s’arrête pas aux examens

Ces dernières semaines, il y a eu une augmentation significative des tensions sécuritaires dans le pays.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Cela a commencé il y a quelques semaines, lors de l’attentat de Be’er Sheva. Après cela, la situation sécuritaire, y compris le sentiment d’insécurité, a continué de se détériorer avec les attentats terroristes à Hadera puis à Bnei Brak. Chacune de ces attaques a fait un certain nombre de victimes innocentes.

La récente attaque de la rue Dizengoff à Tel-Aviv n’a fait qu’éroder le sentiment d’insécurité. Les images dures de chacune des attaques, ainsi que les photos et les vidéos de ces événements, ont illustré à quel point il est important d’avoir autant de civils armés et qualifiés que possible dans les rues en utilisant des armes.

Publicité 

Par exemple, dans les attentats terroristes qui ont eu lieu à Be’er Sheva et Hadera, il s’agissait de civils armés et de policiers en dehors des heures de travail (qu’il convient d’appeler « civils armés »). En revanche, dans les attentats qui ont eu lieu à Bnei Brak et à Tel-Aviv, c’est la police qui a fini par atteindre le terroriste.

La différence entre les deux types d’incidents, fait que la police met plus de temps à réagir qu’un citoyen qui est sur les lieux (il est important de noter que je n’ai aucune critique à faire au temps de réponse de la police).

Parallèlement au sentiment d’insécurité et à la compréhension que des citoyens armés peuvent sauver des vies et neutraliser une menace rapidement et efficacement, on peut voir une réponse du grand public – le discours brûlant actuellement sur les réseaux sociaux implique une grande partie du désir du public de s’armer.

On peut dire que ces jours-ci, on voit beaucoup plus de civils armés marcher dans les rues, mais ceux-ci étaient armés avant même la vague d’attentats terroristes. Parallèlement au discours et à la volonté du public de s’armer, une autre demande du public se fait entendre, celle d’alléger les conditions d’octroi des permis d’armes à feu.

Deux types de permis d’armes à feu

Il existe deux types de permis d’armes à feu : corporatifs et privés.

Une licence d’organisation est une licence qui est accordée en raison d’un travail comme par exemple : agent de sécurité, courrier d’argent et plus encore.

Une telle licence est accordée au lieu de travail qui détient un certain nombre d’armes. Le citoyen qui y travaille reçoit une licence d’organisation et il arrive sur le lieu de travail, reçoit l’arme et la rend à la fin du travail ou du quart de travail selon le cas.

Une licence privée, en revanche, est accordée à une personne privée sur la base de critères définis au préalable par le ministère de la Sécurité intérieure.

Aujourd’hui, les distinctions principales et familières reposent sur trois groupes principaux.

Le premier par lieu : résidence, travail, etc… ; La seconde par type de métier : agriculteur, guide, chef d’état-major, pompier, moniteur de tir et plus ; Formation unique des corps de sécurité et plus.

Si l’on revient à la demande d’allégement des critères que nous avons présentée la plupart ci-dessus, le public et certains élus prétendent que l’allégement des critères permettra à beaucoup de délivrer des licences d’armes. Cette affirmation est vraie. Mais l’éléphant dans la pièce est ignoré.

Le gros problème des permis d’armes à feu
Un problème majeur avec les licences d’armes à feu n’est pas seulement dans les critères, c’est aussi dans les refus d’accorder des licences d’armes à feu, le non-renouvellement des licences ou les annulations de licences existantes – tout cela, en raison d’une recommandation ou d’une exigence de la police israélienne.

À n’importe quelle étape du permis d’armes à feu, la police peut s’opposer à l’octroi d’un permis d’armes à feu à une personne (privée ou organisationnelle).

Par exemple, une personne peut demander un permis d’armes à feu pour la première fois et se heurter à un refus en raison de l’opposition de la police. Il peut également être en phase de renouvellement du permis, puis la Division des armes à feu (l’organisme du bureau du BTP qui est responsable des permis d’armes à feu) contacte la police israélienne pour savoir si elle a des objections.

Le refus de la police, peut être même dans la période entre les innovations, si par exemple la police décide qu’elle a une objection à ce qu’une certaine personne ait un permis d’armes à feu.

Parfois, l’exigence policière peut être fondée, par exemple la personne est soupçonnée d’avoir commis une infraction grave. Mais parfois, et dans la plupart des cas c’est le cas, le refus de la police peut être complètement déraisonnable, voire à la limite du ridicule.

Par exemple, j’ai rencontré des situations où la police a demandé de révoquer un permis d’armes à feu d’une personne qui avait reçu des informations sur son implication dans la drogue. De cette façon, sans explications, sans enquête – juste des informations de renseignement obscures.

Ainsi, le même citoyen doit courir partout pour se battre pour récupérer sa licence (et s’il se bat dans les parcs éoliens, la licence est généralement rendue).

Dans un autre cas, j’ai rencontré une personne qui faisait l’objet d’une enquête pour une infraction de harcèlement sexuel et dont le permis d’armes à feu avait été révoqué. Sans être tenu de s’interroger sur la gravité et la responsabilité de cette personne pour une infraction de harcèlement sexuel, il faut se poser la question, quelle est la différence entre soupçonner une telle infraction et prendre un permis d’armes à feu ?

Tout cela, même sans parler de ces hommes qui, dans le cadre d’un conflit familial et de plaintes mutuelles, leur ont été retirés juste le permis et avec lui le pistolet. Dans de nombreux cas, ces dossiers sont fermés pour rien – mais le permis d’armes à feu est perdu à jamais.

Beaucoup ont récemment parlé de la politique de l’État de réduire les armes entre des mains privées (avec un permis bien sûr), mais il y a un silence tonitruant sur toutes ces personnes à qui le permis et l’arme ont été retirés juste à cause de la conduite fantaisiste de la police.

La voie du changement ne réside pas seulement dans la modification et l’assouplissement des critères d’octroi des permis d’armes à feu privés, elle passe également par la police pour faire cesser les objections non fondées et illogiques de la police à l’octroi, au renouvellement ou à la détention de permis d’armes à feu privés.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 

🟦 ANNONCE 🟦