Il a été demandé au rabbin de la ville de Safed, le rabbin Shmuel Eliyahu, ce qu’il pensait des vaccins contre le Corona et les discours contre le vaccin du rabbin Yuval Asherov : « Je ne saurai pas ce qui se passera dans le futur. »

Question :

Bonjour rav, je comprends que beaucoup disent que la bonne chose est de se faire vacciner. Il est clair pour moi que tout le monde n’est pas en promiscuité avec D.ieu, mais comment savez-vous, ce que Dieu veut que nous fassions ? Serait-ce une autre épreuve dans toute cette période ?

Comment peut-on être sûr qu’il s’agit d’un bon médicament, pourrait-il être un autre coup dur dans la santé des gens ? Comment savons-nous que ce que nous faisons est la bonne chose ? Il est clair pour moi que le rabbin Asherov a fait des recherches et je serais heureux si le rabbin Eliahou pouvait m’expliquer comment un vaccin peut être permis avec les préoccupations qui l’entourent.

Peut-être y aura-t-il des effets secondaires à long terme ? Peut-être que le vaccin causera des problèmes de fertilité ? Comment les rabbins assument-ils leurs responsabilités et disent-ils aux gens de se faire vacciner après toutes les inquiétudes soulevées par le rabbin Asherov ? J’aimerais entendre ce que pense le rabbin Eliahou.

Publicité 

Tant que je ne suis pas rassuré, je ne pourrais pas me faire vacciner. Je demande au rabbin de nous mettre en confiance et de nous donner des autres jugements halakhiques, peut-être que je verrai la situation différemment et irai me faire vacciner.

Réponse du rav Eliahou :

Comme tous les rabbins, j’ai moi aussi entendu toutes les inquiétudes. Je me suis assis avec l’important rabbin Asherov mais sinon, je pense que nous devrions nous faire vacciner. Je ne vous dirai pas ce qui va se passer dans le futur. Mais il y a des règles halakhiques sur la façon de se comporter dans le doute ou l’incertitude.

Si une personne ne sait pas s’il y a des vers dans sa nourriture ou ses fruits ou son pain. Il ne doit pas éviter de le manger ni de le réduire en miettes. Il doit se demander s’il doit s’appuyer sur le témoignage, sur la majorité, ou sur quelque chose à venir. Dans de nombreux cas, nous faisons également confiance aux étrangers et pas seulement aux juifs.

Ce sont des règles complexes selon lesquelles nous établissons des lois en casher ou tout autre sujet, y compris les questions liées à la vie, au mariage, etc… Dans le cas du pain dont nous ne savons pas s’il contient des insectes, s’il y a des preuves que la farine a été tamisée, nous faisons confiance aux preuves. À moins qu’il y ait des preuves que le témoin est un menteur, sinon – nous lui faisons confiance et ne soulevons pas la crainte que le témoin soit un menteur sans avoir une base pour soulever des doutes sur la crédibilité du témoin.

Nous avons également des règles strictes. Nous avons également des règles de majorité et de minorité, il existe des règles pour les minorités existantes et non existantes. Tout le monde sait qu’une minorité est nulle dans la majorité.

Selon ces règles, nous examinons la situation. Et nous avons constaté que c’est sûrement l’épidémie qui tue, nous savons aussi que les fléaux des épidémies des générations précédentes ont tué des centaines de millions de personnes. Et sachez que vous devez être prudent, et si vous ne faites pas attention, ces épidémies peuvent tuer beaucoup plus. Nous constatons également que les pays qui n’ont pas respecté les règles de sécurité ont beaucoup plus de morts. Des gens qui nous sont proches en ont la preuve.

Nous savons également que dans le monde, les vaccins en général ont sauvé la vie de centaines de millions de personnes. Nous savons également qu’il existe une minorité de personnes touchées par les vaccins. Selon les règles de la majorité et de la minorité, la grande majorité est écrasante et non la minorité qui n’existe pas.

On sait aussi qu’il y a eu des médecins dans le monde qui ont menti, et on sait aussi que le pouvoir d’un médecin qui ne ment pas, on demande parfois à certains médecins. Nous leur faisons généralement confiance pour d’autres questions de la vie – nous ne les soupçonnons pas de mentir, ni pour Shabbat ni pour Yom Kippour.

Nous savons aussi qu’il existe une règle de « Milta Devida Lagloui », c’est-à-dire qu’il y a quelque chose qui doit être révélé – c’est quelque chose sur lequel on ne ment généralement pas.

Ce sont les règles que nos sages nous ont dites pour déterminer nos vies, alors les rabbins ont pris des décisions à travers les âges. Et selon ces règles, les rabbins de notre génération ont pris la décision d’aller se faire vacciner.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE