La répression féroce de la République islamique d’Iran contre les chrétiens et les journalistes n’a pas cessé en décembre, selon les organisations de surveillance des droits humains.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’organisation internationale Christian Concern a rapporté mercredi que les médias iraniens contrôlés par l’État ont déclaré que le régime avait arrêté un chrétien anonyme près de la frontière du pays avec l’Azerbaïdjan.

La CPI a écrit que «très peu d’informations sont partagées sur la personne détenue. Cependant, le rapport cite certaines des prétendues justifications de la détention, notamment [leurs tentatives de] «  publier le christianisme évangélique  », «  établir des églises dans des maisons  » et «  détruire les religions abrahamiques [troublant] la l’opinion publique dans les sphères publiques et virtuelles ». Un certain nombre d’articles liés à cette personne ont été confisqués. »

Selon la CPI, «L’histoire de l’Iran en matière de mauvais traitements infligés aux minorités religieuses laisse présager d’importants défis auxquels l’évangéliste pourrait être confronté. Il est courant que les détenus disparaissent pendant plusieurs jours pendant que les autorités interrogent le détenu. »

Le groupe des droits chrétiens a ajouté que «les conditions d’emprisonnement sont souvent remplies d’un mépris flagrant de la dignité humaine. Les chrétiens sont condamnés à de longues peines de prison, où ils sont séparés de leurs familles et amis. »

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a publié mardi son enquête annuelle et « a trouvé au moins 250 journalistes emprisonnés en raison de leur travail, contre 255 ajustés un an plus tôt ».

Le CPJ a noté que «l’Iran, qui a également assisté à d’importantes manifestations en 2019, a porté le nombre de journalistes emprisonnés à 11. L’éminent journaliste économique Mohammad Mosaed a été arrêté après avoir tweeté lors d’un arrêt d’Internet dans le but de supprimer les nouvelles manifestations contre les prix élevés du gaz, «  Hello Free World  » et qu’il utilisait «  42 procurations différentes  » pour se connecter.

L’organisation des droits de la presse a écrit que « le plus grand nombre de journalistes emprisonnés en une année depuis que le CPJ a commencé à tenir le compte est de 273 en 2016. Après la Chine, la Turquie, l’Arabie saoudite et l’Égypte, les pires geôliers sont l’Érythrée, Vietnam et l’Iran.  »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !