Le scandale des glaces Ben & Jerry’s a entraîné d’énormes pertes pour l’entreprise

L’entreprise alimentaire internationale qui produit la célèbre crème glacée Ben & Jerry’s a perdu environ 26 milliards de dollars en six mois depuis le début du scandale avec sa vente en Judée-Samarie et l’annonce du boycott.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

En juillet dernier, Unilever, les propriétaires de la célèbre marque de glaces Ben & Jerry’s, populaire en Israël, ont annoncé qu’ils ne vendraient pas leurs produits dans les « territoires occupés », qui comprennent le territoire de Judée et de Samarie, à partir du nouveau an. La société a déclaré qu’elle renégocierait l’accord avec le franchiseur israélien et vendrait des glaces « uniquement en Israël ».

En réponse, une vague d’indignation s’éleva en Israël. Les chefs des conseils locaux de Judée-Samarie ont exhorté Israël à abandonner complètement ce produit. Un certain nombre de membres de la Knesset ont également appelé au boycott de la crème glacée, Yair Lapid l’appelant « une reddition honteuse à l’antisémitisme ». Et le franchiseur israélien a déclaré que c’était inacceptable et qu’il ne respecterait pas ces exigences.

Six mois après avoir refusé de vendre les glaces Ben & Jerry’s en Judée-Samarie, les actions de la société mère Unilever ont subi un effondrement sans précédent. En six mois, les actions de la société ont chuté de 20,7 %, ce qui signifie une perte de 26 milliards de dollars.

En collaboration avec les 33 États américains qui ont adopté des lois anti-boycott contre Israël, le Département d’État américain et les communautés juives d’Amérique ont pu forcer de nombreux États à appliquer la loi de boycott d’Unilever, ce qui a entraîné la cession d’actions Unilever détenues en grande partie vers des fonds de pension.

Des États tels que la Floride, qui détenait des titres d’Unilever et de ses filiales pour 139 millions de dollars, le New Jersey (titres pour 182 millions de dollars), l’Arizona (143 millions de dollars), le Texas et l’Illinois, ont refusé les titres de l’entreprise.

Avi Singer, propriétaire de Ben & Jerry’s Israel, a déclaré après la chute des actions : « C’est une réponse impressionnante au dur combat que je mène ces jours-ci contre les demandes déraisonnables d’Unilever. Je voudrais remercier les citoyens d’Israël qui continuent de soutenir l’usine israélienne, qui emploie 169 travailleurs de la périphérie. Cependant, alors que l’État d’Israël oblige les autres pays à appliquer la loi de boycott, il convient qu’il impose lui-même des sanctions immédiates contre Unilever, qui opère en Israël et reçoit régulièrement des avantages sans précédent.

 



Apres plus de 10 années sur le Net, la société de médias Alyaexpress-News qui gère les sites Infos-Israel.News, Rak Be Israel, CQVC, et Ougasheli pourrait fermer d'un jour à l'autre.

NOUS N'AIMONS PAS DEMANDER DE DONS A NOS LECTEURS, NI RENDRE NOS ARTICLES PAYANTS COMME DE NOMBREUX SITES AUJOURD'HUI. MAIS NOUS SOMMES FACE AU MUR ! 

C'est un travail de tous les jours, avec une information réactive à l'actualité, nous aimons ce que nous faisons car notre seul objectif est de défendre Israel et d'informer notre public francophone , mais nous n'arrivons plus à boucler le paiement des charges depuis le début de cette satané pandémie et nous avons besoin d'une aide (même petite) mais régulière ! Aidez nous !

POUR UN DON LIBRE

 

POUR UN DON MENSUEL 

 

Merci à tous. Toute l’équipe d'Infos Israel.News.



SUIVEZ L'INFORMATION EN CONTINUE AUSSI SUR NOS SITES CQVC.ONLINE, ALYAEXPRESS-NEWS ET RAKBEISRAEL

(Cliquez sur le nom du site pour découvrir d'autres infos inédites)

   

🟦 ANNONCE 🟦