Le Tribunal de La Haye ouvre une enquête sur les « crimes de guerre » contre Israël

Le procureur en chef de la Cour pénale internationale de La Haye, Fatou Bensouda, a annoncé le 3 mars l’ouverture officielle d’une enquête sur des soupçons de crimes de guerre dans les territoires palestiniens de Judée, de Samarie et de la bande de Gaza. Les juges ont approuvé les résultats de l’examen préliminaire dans cette affaire, initié par la procureure sortante Fatou Bensouda. Elle a conclu qu’il y avait une raison d’ouvrir une enquête.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

En février, la Cour de La Haye a statué qu’elle était compétente pour enquêter sur les crimes présumés à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Selon les résultats de l’enquête, des accusations pourraient être portées contre le Premier ministre Benjamin Netanyahu, les ministres de la Défense et les hauts responsables des FDI impliqués dans les hostilités depuis le 13 juin 2014.

«Les enquêtes relevant de la compétence de la Cour couvriront les crimes qui pourraient avoir été commis après le 13 juin 2014», a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué aujourd’hui. Rappelons que le 12 juin, des terroristes du Hamas ont enlevé et tué trois jeunes israéliens.

Les FDI ont commencé des arrestations massives de militants du Hamas en Judée et en Samarie, tandis que les terroristes de Gaza ont simultanément déclenché un barrage d’attaques à la roquette contre Israël. En conséquence, en juillet, les FDI ont été contraintes de lancer l’opération Tsuk Eitan dans la bande de Gaza en juillet.

En février, suite au verdict du Tribunal de La Haye, Netanyahu a déclaré que la Cour internationale de Justice avait confirmé de cette manière qu’il était une instance politique et non judiciaire. « Cette cour ignore les vrais crimes de guerre et poursuit à la place Israël, un État démocratique et de droit qui n’est pas membre du Tribunal international. »

Publicité 

Aujourd’hui, après la déclaration du procureur du Tribunal international, Netanyahu a déclaré que « l’Etat d’Israël est attaqué aujourd’hui ». «Le tribunal a rendu une décision qui est l’expression ultime de l’antisémitisme et de l’hypocrisie. Nous nous battrons jusqu’à ce que le tribunal annule cette décision », a déclaré Netanyahu. Le président Rivlin a qualifié la décision du tribunal de «scandaleuse».

Sur le flanc gauche, la droite est mise en cause. «Les « colonies » et le droit nous ont amenés devant le Tribunal de La Haye», a déclaré le chef du Meretz. « La poursuite des constructions dans les territoires et les menaces d’annexion en Cisjordanie font d’Israël un crime de guerre accusé. »

Rappelons que le ministre de la Défense lors de l’opération Tsuk Eitan était Moshe Yaalon, et le chef d’état-major, Benny Gantz, étaient tous deux chefs du camp de centre-gauche (Yaalon dans le passé).

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE