Nayib Bukele, âgé de 37 ans et surnommé le « maire du millénaire » de San Salvador, a remporté environ 54% des suffrages pour assurer la présidence de ce petit pays d’Amérique centrale représentant le parti de droite appelé Grand Alliance pour l’unité nationale. C’était après avoir été expulsé du parti du Front de libération nationale Farabundo Marti, puis empêché de former son propre parti.

Sa victoire est non seulement remarquable en ce qu’il est devenu le premier dirigeant à mettre fin au système bipartite qui présidait le pays depuis la fin de la guerre civile en 1992, mais il est devenu le deuxième chef de file de descendance palestinienne après Tony Sacca, qui a dirigé de 2004 à 2009.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Environ 100 000 Salvadoriens d’origine palestinienne vivent dans le pays sur une population de 6,5 millions d’habitants, ce qui en fait la deuxième population de descendants palestiniens d’Amérique centrale derrière le Honduras.

L’ancien maire retrace ses racines palestiniennes jusqu’au début du XXe siècle, lorsque beaucoup ont quitté les villes de Bethléem et de Jérusalem pour s’installer au Salvador. Certains sont partis pour une vie meilleure alors que d’autres fuyaient la conscription sous la domination ottomane à l’époque.

La joie des Palestiniens à cette victoire a été de courte durée. Parce qu’il y a un an. Bukele, en tant que maire, s’est rendu en Israël.

Il a été honoré par le maire de Jérusalem, Nir Barkat. (Il a également rencontré le maire de Tel Aviv.)

Un analyste du Salvador a félicité Bukele à l’époque, affirmant que, tandis que le gouvernement et les principaux partis de l’époque étaient en visite au Venezuela et à Cuba, Bukele souhaitait se rendre en Israël, où les Juifs avaient semé le désert, où les Israéliens pourraient apprendre à El Salvador comment cultiver plus efficacement et devenir un partenaire bien meilleur pour l’avenir.

Les Palestiniens étaient mécontents de la visite de Bukele à l’époque, et ils ne célèbrent pas son élection pour le moment. Le site Al Araby a dit que sa visite « nie la souffrance de ses ancêtres. »

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !