Les Arabes soutiennent le refus d’un judoka algérien de se mesurer aux Israéliens aux Jeux olympiques

La Fédération internationale de judo a publié une déclaration :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Suite au tirage au sort de la compétition de judo aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, Fethi Nourine (-73kg) et son entraîneur Amar Benikhlef ont fait des déclarations individuelles aux médias annonçant leur retrait de la compétition pour éviter de rencontrer un athlète israélien lors de l’événement. La réponse immédiate du comité exécutif de la FIJ a été de former une commission d’enquête qui a confirmé tous les faits, conduisant à une suspension temporaire de l’athlète et de l’entraîneur et de confier l’affaire à la commission disciplinaire de la FIJ pour une enquête plus approfondie, un jugement et une sanction finale, au-delà des Jeux Olympiques.
La FIJ a ouvert l’enquête et notifié le Comité olympique algérien et le Comité international olympique. En réponse à l’information, le Comité olympique algérien a retiré l’accréditation de l’athlète et de l’entraîneur et envisage de les renvoyer chez eux, appliquant des sanctions en conséquence.
Le judo est basé sur un code moral fort, y compris le respect et l’amitié, pour favoriser la solidarité et nous ne tolérerons aucune discrimination, car cela va à l’encontre des valeurs et principes fondamentaux de notre sport.
La BBC rapporte que la plupart des médias sociaux arabes ont soutenu et félicité Nourine, certains affirmant que son refus de concourir nuit plus à Israël que s’il avait gagné.
Cette logique bizarre est acceptée comme normale.
Le président du Comité olympique palestinien, Jibril Rajoub, a salué la position algérienne « de soutien à la Palestine à tous les niveaux, y compris le sport », se prenant en photo avec Nourine.
Rajoub annonce à l’avance que les athlètes palestiniens refuseraient de concourir contre les Israéliens.
Cette déclaration elle-même devrait disqualifier l’ensemble de l’équipe olympique palestinienne, puisqu’elle déclare essentiellement qu’elle violera avec empressement la règle olympique 50 qui dit : « Aucune sorte de manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée sur les sites olympiques, les sites ou d’autres zones . »
A bon entendeur, salut !

ABONNEZ VOUS A NOTRE NOUVELLE NEWLETTER

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

🟦 ANNONCE 🟦
🟦 ANNONCE 🟦