Les attaques des ballons explosifs ont repris en bordure de Gaza ? Plusieurs incendies inexpliqués dans cette région

Les pompiers et les habitants des moshavim et kibboutzim frontaliers dans le sud du pays se disputent sur la nature des incendies qui ont éclaté dans les champs depuis le troisième jour.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un habitant du kibboutz Kfar Aza, Batia Kholin, cité par Walla, a écrit sur Facebook aujourd’hui que la zone est revenue à sa vie «normale», c’est-à-dire aux attaques avec des «bollons explosifs» depuis la bande de Gaza.

«Les incendies dans les zones frontalières durent depuis le troisième jour, mais les autorités tentent de nous fermer la bouche et disent que le feu commence derrière des lignes à haute tension – cela semble très complexe, mais complètement absurde. Même lorsque nous avons photographié le ballon, on nous a dit que ce n’était pas tout à fait ce que nous pensions. Cet après-midi, la police a rapporté que des ballons ont été aperçus au-dessus de Nativ ha-Asarra, qui s’est envolé vers Yad-Mordehai « – cela signifie que nous serons bientôt en feu ».

Les Kibbutznitz publient des photos d’incendies et de ballons combustibles depuis le dimanche 23 mai.

Un volontaire des pompiers du kibboutz Nahal Oz a déclaré que les habitants voyaient des ballons dans le ciel. «Et ne soyons pas dupes : tout le monde comprend parfaitement à qui sont ces ballons. Il y a eu des incendies ces derniers jours. « 

Publicité 

Après la conclusion de l’accord de cessez-le-feu, le chef de l’état-major de Tsahal a annoncé une « nouvelle politique » dans le Néguev occidental : « Pour chaque missile et chaque balle, l’armée répondra durement et de manière décisive. »

Pendant ce temps, les pompiers ont obstinément nié ces derniers jours que des incendies dans les champs se soient déclarés à cause des ballons. Selon les pompiers, il s’agit d’un incendie criminel local et de l’inflammation de débris végétaux. « Quiconque parle d’autres sources d’incendies est responsable de ce qu’il dit », a déclaré Walla citant l’agence.

Le directeur adjoint de la Western Negev Moshav Association a déclaré à ce sujet que « ces derniers jours, personne n’a travaillé sur le terrain et il n’y a eu personne du tout ». « La température est suffisamment basse, il n’y a pas de chaleur extrême. »

Les pompiers ont une réponse à cela aussi : selon leur version, les ballons de Gaza ne transportent pas de substance combustible, mais sont lancés avec des portraits de «martyrs» – terroristes tués lors de la dernière opération. Par conséquent, il n’y a pas eu d’incendies à cause d’eux.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦