Pixabay

Un passage du Tanah (suite de la Thora) a réussi à saper nombre de ceux qui croient maintenant que le « Jour du jugement » n’est pas vraiment un jour mais une période de trois ans et demi de guerre et de destruction et débutera cette année, en avril 2019.

Selon de nombreux chrétiens, nous allons tous souffrir de guerres et de maladies et nous ne le saurons pas avant 2022, quand le Messie (et Jésus pour les Chrétiens et pas pour les Juifs !) viendra et emmènera au ciel tous les croyants, les vivants et les morts.

On pense que la fin du monde viendra après une « période de calamité » – trois ans et demi de chaos qui viendra après trois ans et demi de paix et de fraternité mondiales. Les prédicateurs fondent cette théorie sur le chapitre 9 du livre de Daniel, l’un des quatre plus importants prophètes de la Bible aux côtés d’Esaïe, de Jérémie et d’Ézéchiel.

Les fidèles expliquent que, selon le verset 25, Dieu se tourne vers Daniel par l’intermédiaire de l’ange Gabriel et l’informe que le Messie viendra après avoir enseigné à bâtir Jérusalem. Pour la première fois, il atteindra 434 ans (62 cycles de Shémita) après l’appel à la construction de Jérusalem et la deuxième fois après 49 ans (7 cycles de Shemita).

Qu’en est il du Judaïsme, quoi penser ?

Selon le Judaïsme, la notion de Messie et bien différente et le Rav Aryeh Citron a fait un article intéressant à ce sujet sur le site Chabad.org :

L’un des principes fondamentaux de la foi juive est la croyance en la venue du Machia’h (Messie). À cette époque, le peuple juif sera rédimé, il reviendra sur sa terre et reconstruira le Saint Temple, sous la direction d’un roi connu sous le nom de Machia’h (« l’oint »). Maïmonide statue que celui qui ne croit pas au Machia’h, ou n’attend pas sa venue, nie la validité de la Torah et de notre maître Moïse.

Voici une collection de sources dans la Torah qui servent de fondement à cette croyance, et qui fournissent certains détails sur le Machia’h et l’époque que son arrivée inaugurera :

Maïmonide énumère trois sources dans les Cinq Livres de Moïse qui nous édifient à propos de l’arrivée du sauveur ultime.

Dans le livre des Nombres, 3 Balaam prophétise :

Parole de Balaam, fils de Beor… Je le vois, mais ce n’est pas encore l’heure ; je le distingue, mais il n’est pas proche : un astre s’élance de Jacob, et un bâton se dressera du sein d’Israël, qui écrasera les sommités de Moab et renversera tous les enfants de Seth… et Israël triomphera.

Machia’h sera un souverain qui vaincra les ennemis de la nation juive :

De ces versets, nous apprenons que Machia’h sera un souverain qui vaincra les ennemis de la nation juive.

Dans le Deutéronome, la fin de notre exil sur des terres étrangères nous est promis :

Et il arrivera, quand te seront survenus tous ces événements, la bénédiction et la malédiction que J’ai placées devant toi, que tu prendras à cœur, du milieu de tous ces peuples où t’aura relégué l’Éternel, ton D.ieu. Et tu reviendras à l’Éternel, ton D.ieu, et tu obéiras à Sa voix en tout ce que je te recommande aujourd’hui, toi et tes enfants, de tout ton cœur et de toute ton âme. Alors, l’Éternel, ton D.ieu, ramèneras tes exilés, et Il aura pitié de toi. Et il te rassemblera de nouveau du sein des peuples parmi lesquels Il t’aura dispersé… Et l’Éternel, ton D.ieu, te ramènera dans le pays qu’auront possédé tes pères, et tu le posséderas à ton tour, et Il te prodiguera du bien…

Ces versets nous enseignent que l’avènement de la rédemption nécessite que le peuple juif fasse téchouva (se repente), et que la venue de Machia’h s’accompagnera du rassemblement des Juifs en exil.

Également dans le Deutéronome, en référence au commandement de désigner des villes de refuge pour les personnes ayant commis un homicide involontaire, il nous est dit que, dans l’avenir, les frontières d’Israël s’ éten-dront : Et lorsque l’Éternel, ton D.ieu, élargira ta frontière, comme Il l’a juré à tes ancêtres, et te donnera toute la terre qu’Il a promis de donner à tes pères… alors tu ajouteras pour toi encore trois villes à ces trois-là.

Étant donné que les frontières de la Terre Sainte n’ont pas encore été étendues, ce verset fait nécessairement référence à une période future, celle de Machia’h.

Les prophéties au sujet de Machia’h doivent être comprises dans leur sens littéral.
Cette prophétie est formulée dans le cadre d’une mitsva, celle de créer des villes de refuge. Cela démontre que les prophéties concernant Machia’h doivent être comprises dans leur sens littéral, et non comme un symbole ou une parabole, de même que toutes les mitsvot doivent être observées dans leur sens littéral. En outre, puisque D.ieu ne commande pas une mitsva sans raison, il va de soi que cette prophétie doit être accomplie, et ne peut être annulée, quand bien même le peuple juif aurait fauté.

D’autres sources dans les Cinq Livres de Moïse :

Maïmonide ne répertorie que ces trois sources, parce qu’il les considère comme étant les plus explicites. Mais, de fait, il existe de nombreuses autres références de la venue de Machia’h dans les Cinq Livres de Moïse.

En outre, comme l’écrit Maïmonide, les Neviim (livres des Prophètes) sont pleins de prophéties concernant la délivrance messianique.

Voici une liste partielle des références à Machia’h dans les Neviim : Isaïe 11, 12, 14, 24-27, 40, 41, 49, 51-54, 60, 61-63, 66 ; Jérémie 20, 31, 33 ; Ézéchiel 34, 36-39, 43-47 ; Osée 2 ; Joël 2-3 ; Amos 9 ; Obadiah 1 ; Michée 4, 5, 7 ; Nahum 2 ; Sophonie 3, Zacharie 1, 2, 8, 9, 12, 14 ; Malachie 3.

Dans les Ketouvim (Écrits, Hagiographes), il y a aussi de multiples références à Machia’h. Certains d’entre elles sont : Psaumes 2, 45-48, 98-99, 117, 126 ; Daniel 7-8, 11-12.

Qui sera Machia’h ?

Selon Maïmonide, Machia’h doit être un roi qui est un descendant (patrilinéaire) des rois David et Salomon, très versé dans la Torah et exemplaire dans l’accomplissement des mitsvot, comme l’était le roi David, son ancêtre.

Que fera Machia’h ?

Machia’h accomplira (à tout le moins) ce qui suit :

Il influencera l’ensemble de la nation juive à suivre le chemin de la Torah.
Il livrera les « batailles de D.ieu » et sera victorieux.
Il ramènera les Juifs en Terre Sainte.
Il reconstruira le Saint Temple sur le mont du Temple.
Il motivera toutes les nations à servir D.ieu dans l’unité.
À l’ère de Machia’h, il y aura aussi la paix et la prospérité, ce qui permettra aux Juifs de passer du temps à s’immerger dans les secrets de la Torah et à comprendre D.ieu autant qu’il sera humainement possible de le faire.Il y aura également une clarification quant à la tribu à laquelle chaque Juif appartient.

Selon la lecture simple des versets, tous les animaux deviendront herbivores, et tous les arbres donneront des fruits

En outre, selon la lecture simple des versets, tous les animaux deviendront herbivores, et tous les arbres commenceront à donner des fruits. Alors que certaines autorités interprètent ces versets au sens littéral, Maïmonide les considère comme des métaphores. Il convient cependant que, si le peuple juif est méritant, il recevra ces bénédictions dans leur sens littéral.

La résurrection

Après un certain laps de temps (peut-être quarante ans), il y aura une résurrection, lors de laquelle tous les juifs ayant décédé seront ramenés à la vie. À ce moment-là, il n’existera plus de désir de pécher. De plus, les commandements obligatoires seront annulés. Cela signifie que le désir d’accomplir les commandements viendra naturellement.                            Dès lors, l’ « obligation » sera superflue.

Que devons-nous faire ?

Il incombe à chaque Juif d’accomplir sa part pour hâter l’arrivée de Machia’h. Le Talmud enseigne que chaque mitsva que nous faisons accélère l’avènement de la Rédemption finale.

Ces mitsvot, en particulier, ont cette qualité :

Croire en la Rédemption.
Prier pour la Rédemption.
Augmenter ses dons à la Tsédaka (charité).
Augmenter la « Tsédaka spirituelle » : influencer les autres à développer leur observance de la Torah.
La téchouva (se repentir de ses péchés).
Étudier à propos de – et « vivre avec » – l’ère de Machia’h.
Augmenter son amour pour son prochain.
Être méticuleux dans le respect des lois de la cacherout et de la pureté familial.
Avoir plus d’enfants.

Avant qu’il vienne, le prophète Élie annoncera sa venue

Le Talmud dit qu’avant que Machia’h vienne, le prophète Élie annoncera sa venue. Il inspirera le peuple juif à se repentir et à améliorer sa conduite avant la Rédemption.

En outre, il apparaît clairement des écrits des prophètes qu’une guerre précédera l’arrivée du Machia’h. Le roi de la nation menant la guerre contre les Juifs sera appelé « Gog », et le nom de sa nation, « Magog ». (Il est possible que cette guerre ait déjà eu lieu.) Certains disent qu’Élie viendra avant cette guerre, et certains disent qu’il viendra après, juste avant la venue de Machia’h.

Le Talmud affirme qu’un machia’h (roi oint) descendant de la tribu de Joseph viendra avant l’arrivée du Machia’h descendant de Juda. Il semble qu’il mourra dans la bataille de Gog et Magog.

Quand viendra-t-il ?

Le Talmud déclare que toutes les échéances données sont dépassées, et que Machia’h peut désormais venir à tout moment. Une opinion dans le Talmud affirme que Machia’h viendra au cours du mois juif de Tichri. Une autre opinion la plus admise est qu’il viendra au mois de Nissan (Printemps).
Ceci signifie qu’il est plus susceptible de venir à ces moments. Il peut bien entendu venir à d’autres moments. En outre, ces deux périodes représentent différents niveaux de service divin. La venue de Machia’h dans l’un ou l’autre de ces mois sera le reflet de la nature du service divin accompli par le peuple juif.

La génération de Machia’h

Le Talmud mentionne différents signes caractérisant la génération dans laquelle Machia’h viendra.

Dans cette génération :

L’érudition en Torah sera réduite.
Il y aura beaucoup de bouleversements et de décrets difficiles.
La jeune génération ne respectera pas ses aînés.
Il y aura inflation des prix alimentaires.
Le gouvernement penchera vers l’hérésie (reniant la Torah).
Les gens se désespéreront de la Rédemption.
Les gens n’auront plus d’argent dans leurs poches (c’est-à-dire plus d’épargne).
Le peuple juif n’aura pas de soutiens.
La génération sera soit entièrement juste, soit entièrement mauvaise.
Il n’y aura plus de « poisson » disponible à l’achat, même pour des personnes malades.
Il n’y aura plus de gens arrogants parmi les Juifs.
Il n’y aura plus de juges ni de représentants de la loi au sein du peuple juif.

 

Pour rester informé 24/24, un seul clic ! 

 

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️