Les deux pilotes se sont battus en plein vol vers Paris ; L’hôtesse de l’air a évité un drame

Au milieu du vol entre Genève et Paris, le commandant de bord et le premier pilote ont eu une confrontation physique dans le cockpit, jusqu’à ce qu’une hôtesse de l’air doive entrer et s’asseoir avec eux dans le cockpit jusqu’à l’atterrissage. Les pilotes ont été suspendus, mais ce n’est pas le premier incident impliquant les pilotes de la compagnie.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Une porte- parole d’ Air France a confirmé que le commandant de bord et le premier officier avaient été suspendus et faisaient l’objet d’une enquête pour « comportement manifestement inapproprié », dans lequel les deux pilotes se seraient livrés à des violences physiques l’un envers l’autre en plein vol dans le cockpit.

Selon un rapport divulgué par le quotidien français La Tribune, l’équipage de cabine de l’avion a entendu les pilotes se battre à travers la porte du cockpit et a dû entrer pour les séparer. L’un des agents de bord est ensuite resté dans le cockpit pour le reste du vol pour empêcher les pilotes de se battre à nouveau. On ne sait toujours pas ce qui a poussé les pilotes à se battre si violemment lors du vol entre Genève et Paris qui a eu lieu en juin 2022.

Une porte-parole d’Air France a déclaré que le vol s’était poursuivi sans autre incident et avait atterri en toute sécurité. Le capitaine et le premier officier ont été suspendus en attendant les résultats de l’enquête interne de la compagnie. Cependant, la révélation de l’histoire survient quelques jours seulement après la publication par l’Agence nationale des accidents de l’aviation de France d’un rapport très critique sur la culture de la « sécurité équitable » chez les pilotes d’Air France.

Le rapport du Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) concluait que c’est une certaine culture chez les équipages d’Air France, qui encourage une tendance à ne pas respecter le strict respect des procédures de sécurité. » Selon le BEA, les incidents impliquant Air France restent « extrêmement limités », mais dans plusieurs enquêtes récentes, l’agence a constaté que le personnel de la compagnie aérienne n’avait pas suivi les procédures « de manière conforme », et les enquêteurs affirment que les marges de sécurité ont été réduites « sans que le personnel en soit vraiment conscient ».

Les conclusions ci-dessus faisaient partie du rapport du BEA, qui a enquêté sur la manière dont les pilotes d’Air France ont géré une fuite de carburant sur un vol Airbus A330 entre Brazzaville, la capitale du Congo, et Paris le 31 décembre 2020. Peu après le décollage, les pilotes ont remarqué qu’il leur manquait 1,4 tonne de carburant, et plus tard (25 minutes), ils ont commencé une procédure de libération de carburant après avoir remarqué que les niveaux de carburant avaient encore baissé, mais se sont arrêtés au point où l’un des moteurs a cessé de fonctionner.

Les pilotes ont discuté plusieurs fois de la possibilité d’arrêter le moteur, mais le BEA a constaté que « la tendance du commandant de bord à parler en premier … n’a pas aidé les copilotes à exprimer leurs opinions et leurs doutes ». La décision de ne pas couper le moteur en vol a été présentée dans le rapport comme un « risque d’incendie important ».

Lors d’un autre incident survenu au sein de la compagnie aérienne, en septembre 2020, les pilotes d’un Airbus A319 ont « partiellement ignoré les procédures opérationnelles » afin de pouvoir faire une approche rapide mais peu claire pour atterrir à l’aéroport d’Orly à Paris.

Le syndicat des pilotes d’Air France a récemment averti que ses membres souffraient de « fatigue chronique » et de dépression. Le syndicat a également affirmé que le directeur général du groupe Air France, Benjamin Smith, s’efforce d’atteindre les objectifs de rentabilité de l’entreprise, malgré les avertissements selon lesquels la sécurité des vols pourrait en être compromise.

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !