Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Dans une forêt au bord du lac Wandlitz, à 9 kilomètres au nord de Berlin-Est, entourée de hauts murs et gardée par un département spécial, se trouvait ce qu’on appelait «Honecker City» ou «Volvograd», en l’honneur des luxueuses voitures suédoises que les hauts fonctionnaires communistes possédaient. (Le prolétariat dirigeait le Trabant.)
De 1960 à 1989,  Waldsiedlung abritait les membres les plus importants du parti de la République démocratique allemande. L’enclave comprenait des magasins spéciaux avec des articles inaccessibles, des villas avec piscines meublées de bois précieux et de marbre et des appareils ouest-allemands.
La révolution iranienne a aussi son Wandlitz.

«Beaucoup d’entre vous se demandent: où sont les enfants des dirigeants du régime ? Nous dévoilerons bientôt des informations intéressantes ! Suivez-nous.  » 

Il s’agit de l’annonce en farsi de la chaîne des Forces de défense israéliennes. Il est suivi d’une série de photographies avec des légendes comme celles-ci :

« Le fils de l’ancien vice-président Aliabadi à côté de voitures de luxe. »

« Le neveu de Khomeiny conduisant une BMW. »

« Le mariage du fils de l’ambassadeur d’Iran au Danemark dans l’un des endroits les plus chers de Téhéran. »

« Les filles de hauts fonctionnaires qui portent des shorts, tandis que les gens » normaux « sont condamnés à être fouettés pour ne pas porter le voile. »

Et encore : « Le fils de l’ancien président Khatami à l’étranger ».

Plus de 4 000 «aghazadeh» (enfants de riches fonctionnaires du régime iranien) étudient au Royaume-Uni.

L’empire financier du dirigeant suprême, Ali Khamenei, vaut au moins 95 milliards de dollars. Selon  Reuters, Khamenei, son fils Mojtaba et d’autres membres de sa famille ont emmené l’argent dans des banques étrangères en Suisse et aux Émirats arabes unis.

L’économiste iranien Manouchehr Farahbakhsh, qui vit à Londres, a déclaré que de simples agriculteurs avant la révolution islamique,  sont devenus milliardaires.

La richesse de Mojtaba, le deuxième fils de Khamenei, est estimée à trois milliards.

Le troisième fils de Khamenei, Seyyed Masoud, responsable de la gestion de nombreuses institutions très rentables du Guide suprême, a accumulé plus de 400 millions.

Le fils cadet de Khamenei, Maitham, a épousé la fille de l’un des marchands les plus célèbres d’Iran.

La fille aînée de Khamenei, Bushra, a épousé le fils du directeur du bureau de son père.

L’autre fille de Khamenei, Hoda, s’intéresse vivement aux vêtements de créateurs et possède un salon de beauté.

Le neveu de Khamenei, Hassan, est responsable des émissions de télévision d’État, ainsi que de l’achat de caméras et d’autres équipements électroniques pour les stations de télévision du régime.

Le fils d’un diplomate, Sasha Sobhani, publie des images de son mode de vie « décadent » en Occident. Et ainsi de suite.

Mahmoud Bahmani, ancien gouverneur de la Banque centrale d’Iran, s’est joint à la critique, affirmant que plus de       5 000 des «enfants riches» du régime vivent en dehors de l’Iran et qu’ensemble, ils ont 148 milliards de comptes bancaires, plus que des réserves de change du pays.

Pendant ce temps, les statistiques de la Banque mondiale ont révélé que l’Iran a connu un terrible effondrement économique au cours des quarante dernières années à cause du gouvernement clérical. La Banque mondiale estime, sur la base du pouvoir d’achat iranien entre 1976 et 2017, qu’au cours de cette période, un Iranien moyen s’est appauvri de 32% de plus qu’auparavant. En outre, plus de 40% de la population iranienne vit en dessous du seuil de pauvreté. Les Mostafazin, les pauvres Iraniens derrière le soulèvement religieux contre le Shah, s’appauvrissent, tandis que les khomeinistes s’enrichissent.

C’est la règle qui respecte chaque révolution. Cela se produit également en Union soviétique, comme l’a dénoncé Michael Voslensky dans « Nomenklatura ». Un monde de népotisme, du fils de Brézhnev au ministère du Commerce extérieur au gendre de Khrouchtchev, devenu soudain membre du Comité central ; un monde de cimetières séparés, pour ne pas avoir à se mêler de la terre avec les prolétaires ; même le pyjama acheté au grand magasin Lafayette et le tapis de bureau rose.

Par: Giulio Meotti



Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter Infos-Israel.News

Entrez votre émail:

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !