Les États-Unis (où se trouve la FDA) commencent la vaccination avec une troisième dose mais tout doucement…

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a officiellement approuvé le troisième vaccin de Pfizer pour les personnes de 65 ans et plus et les personnes à risque.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Après cette décision, la vaccination des personnes âgées atteintes de maladies chroniques, ainsi que de ceux qui sont plus à risque de contracter le coronavirus – enseignants et personnels médicaux – commence aux États-Unis.

Les exigences sont standard – 6 mois devraient s’écouler à partir du moment de la deuxième vaccination. En Israël, rappelons-le, c’est cinq mois.

🟦 ANNONCE 🟦

La FDA a jusqu’à présent refusé de prendre la décision de revacciner l’ensemble de la population à partir de 16 ans, expliquant que les bénéfices d’une vaccination de rappel aussi généralisée n’ont pas été prouvés.

La décision a été prise après consultation d’experts des Centers for Disease Control and Prevention, certains experts de l’agence exprimant l’avis que la décision sur le troisième vaccin devrait être reportée d’un mois dans l’espoir qu’il y aura d’ici là de nouvelles données.

Publicité 

Les données ne peuvent venir que d’Israël, où plus de trois millions de personnes qui ont été boostées. Jusqu’à présent, les résultats sont encourageants. Le troisième vaccin réduit le risque d’infection, mais plus important encore, il élimine presque le risque de maladie grave et de décès.

 

🟦 ANNONCE 🟦