Les pays du Golfe ont stocké de la nourriture, au Liban ils se battent pour des pitas

Près de huit mois après le début de la guerre en Ukraine , et ses conséquences au Moyen-Orient, et surtout dans tout ce qui a été dit sur la question sensible de l’approvisionnement alimentaire, se font bien sentir.

Avant le début de l’incendie, la Russie et l’Ukraine étaient considérées comme deux des pays les plus importants sur la scène mondiale de la production alimentaire, alors qu’elles étaient conjointement responsables d’environ 25 % de l’approvisionnement en blé. Au Moyen-Orient, le blé est un élément important du menu quotidien de dizaines de millions d’habitants. La mauvaise nouvelle pour la région est que la guerre aura un effet durable sur le marché alimentaire, même longtemps après la fin de l’incendie parce que l’Ukraine et la Russie détiennent environ 30% du marché mondial des engrais, et la pénurie de matériaux  endommage les cultures dans le monde entier.
Le point de départ du Moyen Orient dans le domaine de l’alimentation était bas avant même la guerre .L’augmentation rapide de la population parallèlement au climat aride, la rareté des sources d’eau et des terres propices à l’agriculture, l’ignorance des questions environnementales et le recours aux méthodes de culture, ont rendu la région presque entièrement dépendante des importations. Par exemple, l’Arabie saoudite importe environ 80 % de ses besoins alimentaires, le Koweït, le Qatar, les Émirats et le Yémen 90 %, Bahreïn et le Liban 85 % et l’Égypte 65 %. plus de 60 %, la Jordanie et Oman environ 60 % et la Tunisie, plus de 50 %.
Le changement climatique qui s’est manifesté ces dernières années principalement par de graves sécheresses, en plus de l’instabilité politico-sécuritaire et de la crise corona, n’a fait qu’exacerber le problème. Des millions de personnes dans la région MENA et en Afrique du Nord souffraient de la faim et de la malnutrition, en particulier dans des pays économiquement faibles comme le Yémen, la Syrie, le Liban et le Soudan, avant même que le président russe Vladimir Poutine n’ordonne l’invasion de l’Ukraine. part de la région MENA et de l’Afrique du Nord L’insécurité alimentaire dans le monde a atteint 20 % en 2020, un chiffre alarmant étant donné que les habitants de la région ne représentent que 6 % de la population mondiale.
Égypte : 88 % des résidents ont droit à du pain subventionné
L’Égypte, le pays le plus peuplé de la région, est le plus grand importateur de blé au monde. Selon les estimations, environ 60 % de ses céréales sont importées, la Russie et l’Ukraine étant responsables de 80 % de l’approvisionnement. En raison de la sensibilité sociale, l’Égypte subventionne un type de pain, que 88 % des Égyptiens ont le droit d’acheter. En raison de la hausse de 45 % des prix du blé cette année, le gouvernement égyptien a annoncé environ un mois après le début de la guerre un plafond de prix pour les pains non subventionnés, pour tenter de faire face à l’inflation. L’Égypte est entrée en guerre avec des réserves stratégiques suffisantes pour un an, ce qui lui a permis de trouver des alternatives, la cible privilégiée étant l’Inde.
L’Égypte est également l’un des dix plus gros importateurs d’huiles végétales, notamment d’huile de tournesol, dont environ 75 % proviennent de Russie et d’Ukraine. En raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement, l’Égypte a commencé à produire des alternatives, principalement en Malaisie et en Indonésie.
Liban : Une explosion dans les silos à blé provoque la famine
La guerre en Ukraine a porté un coup sévère au Liban, bien qu’avant cela, une proportion croissante d’habitants ait commencé à souffrir de graves pénuries alimentaires. La crise économique qui a éclaté en 2019, l’effondrement de la monnaie, la crise corona et l’explosion des silos à blé (qui contenaient 80% des stocks stratégiques) dans le port de Beyrouth à l’été 2020, ont fait que avant même la guerre, environ 50% des habitants du Liban souffraient de la faim.
Comme près de 90 % des importations de blé provenaient de Russie et d’Ukraine, et faute de devises pour les importations d’autres origines, le pain, autrefois produit de base, est devenu un produit de luxe dont le prix a quintuplé en quelques mois. malgré la subvention qui reste toujours en place, malgré la crise.Obtenir le pitaLa nourriture désirée est devenue une tâche difficile pour les Libanais, qui sont obligés de faire des files d’attente interminables, en raison de la fermeture de nombreuses boulangeries en raison d’un manque de matières premières matériaux.
Afin d’éviter une catastrophe humanitaire, la Banque mondiale a offert en mai au Liban une aide à court terme avec un prêt de 150 millions de dollars pour l’achat de blé. Vers la fin septembre, la première cargaison de blé ukrainien est arrivée au Liban depuis la signature de l’accord d’Istanbul, qui permet au pays d’utiliser le port d’Odessa pour exporter le grain. Dans tous les cas, la quantité minimale de blé nécessaire pour le marché libanais est d’environ 40 000 tonnes par mois, et le Liban essaie de trouver des sources alternatives avec l’aide de la Banque mondiale.
Pays du Golfe : 2% des terres sont propices à l’agriculture
Contrairement à des pays comme l’Égypte et le Liban, les pays riches du Golfe se préparent à la crise depuis plus d’une décennie et ils sont arrivés prêts à l’affronter. Le signal d’alarme pour les États du Golfe a eu lieu en 2008, lorsque la crise financière mondiale a entraîné une augmentation des prix des denrées alimentaires et contraint certains des plus grands producteurs mondiaux, dont la Russie, l’Inde et l’Argentine, à limiter leurs exportations.
Les pays du Golfe , avec seulement 2% de leurs terres propices à l’agriculture et contraints d’importer plus de 85% de leurs besoins, ont alors commencé à formuler des plans de sécurité alimentaire. Celles-ci comprenaient la construction de stocks stratégiques, le développement d’une agriculture adaptée aux conditions du désert et la mise en œuvre de technologies agricoles avancées. L’élément le plus problématique des stratégies de sécurité alimentaire du Golfe était l’achat de terres agricoles dans les pays pauvres, principalement en Afrique, dont le Soudan et l’Éthiopie, afin que les cultures puissent être utilisées par leurs résidents.
Contrairement à d’autres pays de la région, la dépendance des pays du Golfe vis-à-vis des importations de céréales en provenance d’Ukraine et de Russie est relativement faible, et dans des pays comme l’Arabie saoudite, les Émirats et le Qatar, elle atteint environ 50 % de toutes les importations de blé. Grâce aux énormes revenus pétroliers depuis février, les pays du Golfe ont la capacité de manœuvrer pour faire face à la hausse des prix des denrées alimentaires et importer depuis des destinations alternatives et plus chères en Europe et dans les Amériques.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !