Home Actualité dans le monde Les « religieuses du cannabis » , un document qui dit que la loi...

Les « religieuses du cannabis » , un document qui dit que la loi israélienne est indifférente et sobre face à la souffrance

C’est un film sur des religieuses qui cultivent du cannabis aux États-Unis et un pays appelé  » Israël » qui traite brutalement ses citoyens qui ont besoin de cannabis…

Il n’est pas justifié de regarder ce film maussade sur des femmes qui cultivent du cannabis, simplement parce qu’elles portent un bonnet de religieuse au lieu d’un chapeau.
Christine Mayosin, une résidente du comté de Merced, en Californie a commencé à cultiver du cannabis médical, non pas pour aider les malades, mais pour des raisons plus commerciales. Elle était simplement à la recherche d’un métier. Au cours des 17 dernières années, son mari l’a abandonnée, elle et ses enfants, quand il lui enlève ses économies et pas moins d’un million de dollars. Son beau-frère l’a violemment chassée de chez lui à la suite de désaccords. Elle a vécu quelques mois dans la rue en tant que femme sans abri, puis elle a juste eu l’idée de commencer à cultiver du cannabis.

On ne sait pas quand elle a décidé de mettre le bonnet des religieuses sur sa tête. Il est fort possible que sa relation troublée avec les hommes l’ait amenée à prendre la décision de couper tout contact, du moins personnellement. Après tout cela vient l’idéologie de la société vis-à-vis des autres religieuses et d’aider les malades mais, comme on dit, il n’y a pas de film sans ajouter la touche provocatrice.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le comté de Merced en Californie, où vit la femme et où le film a été tourné, n’est pas, pour le moins, le plus développé et le plus avancé d’Amérique. Pourtant, il est beaucoup plus humain et avancé que tout autre petit comté situé dans un coin reculé du monde appelé « Israël ». Chaque résident est autorisé à cultiver jusqu’à 12 plantes de cannabis pour son propre usage médical, avec l’idée logique et raisonnable que le cannabis soulage la douleur des patients dans un état grave et qu’il ne serait pas humain de les empêcher de prendre des médicaments pour leur douleur.

Dans l’état de la province appelée « Israël », la force qui pousse les autorités, lorsqu’elles viennent à la rencontre de citoyens en détresse, est l’indifférence. Indifférence face à la douleur, à l’indifférence et au bâillement de leur engagement à diriger le pays pour lequel on leur confie de la compassion, par souci d’efficacité, par sens du devoir – de l’indifférence.

En mars, chaque citoyen a droit à 12 plantes. En « Israël », les citoyens doivent se réformer. Suite à la réforme, il paye un prix beaucoup plus élevé pour le cannabis qu’il avait payé avant la réforme. S’il est toujours un grand père, il doit errer dans les pharmacies du pays  ou acheter du cannabis illégalement, et espérer que la police ne l’attrapera pas uniquement parce que le cancer le tue.

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !