Les rapports ont confirmé que les mystérieuses explosions survenues dans les bases irakiennes avaient eu lieu à la suite d’une attaque israélienne par drone sur les armes et les entrepôts iraniens dans le pays.

Trois attaques ont eu lieu en Irak ces dernières semaines, grâce à la compréhension américano-russe, selon trois diplomates occidentaux.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La compréhension entre les Etats-Unis et la Russie serait la première priorité d’Israël.

En outre, un accord a également été conclu pour donner la priorité à Israël, lui permettant de retirer l’Iran de la Syrie et de l’Irak, selon des sources de diplomates occidentaux citées dans l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

« Al-Sharq al-Awsat » a rapporté que des sources occidentales, qui connaissent bien le problème, ont déclaré que l’accord conclu entre la Russie et les États-Unis insiste sur le fait qu’Israël ne doit pas déclarer officiellement les attaques et maintenir le secret, car il espère que le secret aidera à contrôler les tensions régionales.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, les pays occidentaux ont déjà été informés de la décision politique prise par Israël l’année dernière est de « développer ses opérations contre l’Iran de la Syrie à l’Irak »

Cependant, trois obstacles ont empêché la mise en œuvre de cette décision:

Le premier obstacle était la crainte des États-Unis que les attaques israéliennes en Irak aient un impact sur la présence des forces américaines dans le pays, ainsi que la crainte qu’elles aient un impact sur la guerre contre l’Etat islamique et l’avenir politique de l’Irak.

Le deuxième obstacle était la tension entre la Russie et Israël après l’ incident du  » crash d’un avion russe  » en septembre 2018.

Le troisième obstacle était le potentiel militaire requis, et cela devrait être lié aux avions de combat F-35.

Au milieu de 2019, le processus de prise de décision politique avait commencé et le commandant de l’armée de l’air israélienne, Amikam Norkin, avait annoncé en mai qu’Israël était le premier, à l’exception des États-Unis, à utiliser des F-35 fabriqués par les États-Unis dans des opérations opérationnelles.

Cette annonce a été faite quelques semaines à peine après les attaques d’avions israéliens contre plusieurs cibles iraniennes sur le territoire syrien.

« Les avions de combat F-35 volent à travers le Moyen-Orient, et nous sommes les premiers à les utiliser au combat », a déclaré Norkin.

Cela va dans le sens de la visite du Premier ministre Benjamin Netanyahu en Russie, au cours de laquelle il a rencontré le président russe, Vladimir Poutine, afin d’établir une coordination militaire en Syrie et de réduire les tensions après l’effondrement de l’avion russe.

La coordination entre la Russie et Israël repose sur une « communication efficace et ouverte » entre les pays, ainsi que sur l’assurance de la Russie que le système de défense S-300, arrivé en Syrie après le renversement de l’avion russe, ne fonctionnera pas.

Dans le même temps, l’étape la plus importante était l’accord de Poutine d’organiser une réunion tripartite avec les États-Unis et Israël à Jérusalem à la fin du mois de juin.

Selon les diplomates occidentaux, la réunion était symbolique et avait pour seul objectif de donner la priorité à la sécurité d’Israël en Syrie et en Irak, et que les États-Unis autoriseraient le maintien de la présence russe en Syrie, tandis que les forces américaines se retireraient de la région.

Les sources ont ajouté que les Etats-Unis avaient donné le « feu vert » comme une étape dans leur politique de pression maximale contre l’Iran, et il a également été convenu que la Russie n’empêcherait pas l’influence des forces américaines en Irak, afin de mener des opérations de coordination et de soutien opérationnels lors des attaques irakiennes contre Israël.

À la suite de l’accord conclu entre les États-Unis et la Russie, le « poids » des attaques israéliennes en Syrie et en Irak entre dans une nouvelle phase.

Obtenir l’appui de deux superpuissances aux objectifs différents qui se débattent dans des relations géopolitiques est sans aucun doute une réalisation sans précédent pour Israël.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !