Les tensions dans le gouvernement Bennet commencent : Meretz demande d’expulser le bureau de Orbach

Le député Orbach qui a rejoint le gouvernement de Bennett/Lapid en derniere minute a transféré son bureau à Eviatar, un campement juif qui doit être détruit par le nouveau gouvernement. Les députés du Meretz se sont rendus sur place et ont demandé son évacuation.
Dans le contexte de la tempête de la loi sur la citoyenneté, les différends au sein du gouvernement Lapid-Bennett sont à nouveau exposés.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le député Nir Orbach (Yamina) a transféré son bureau à Eviatar, une localité qui sera détruite et il existe une large controverse à ce sujet, a déclaré le porte-parole du Conseil Yesha ce matin (jeudi).

De l’autre côté de la coalition, deux députés du Meretz, Musi Raz et Gabi Lasky, sont venus dans la localité avec des membres du mouvement          « Standing Together » et ont insisté pour que l’avant-poste soit évacué.

🟦 ANNONCE 🟦

Le député Raz a tweeté sur Twitter : « Je suis venu à Eviatar avec les gens merveilleux de ‘Standing Together’ et avec mon ami le député Gabi Lasky pour soutenir les propos du vice-Premier ministre Yair Lapid, qui a annoncé que l’armée avait déterminé qu’Eviatar était un avant-poste illégal et doit être évacué. »

Publicité 

Laski : « Je suis arrivé à l’avant-poste illégal d’Eviatar en Samarie avec mes amis Musi Raz et des membres du mouvement « Standing Together » . En quelques semaines, les colons ont installé des poteaux électriques et des panneaux de signalisation, tandis que la police et l’armée se tenaient à l’écart. La route vers la fin de l’occupation devrait passer à la fin de l’entreprise de colonisation – l’avant-poste d’Eviatar devrait être évacué, et ce serait bientôt. »

La polémique révélée dans la nouvelle coalition rejoint, bien entendu, la polémique concernant la loi sur la citoyenneté, qui sera mise aux voix la semaine prochaine, alors que la coalition n’est pas encore parvenue à un accord. Pas plus tard que ce matin, le ministre de la Coopération régionale, Issawi Frij, du Meretz, a déclaré que « la loi sur la citoyenneté est une loi raciste, et elle la disqualifie également au prix de l’abandon du poste de ministre.

Il semble que ce gouvernement ne tiendra pas longtemps…

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🟦 ANNONCE 🟦