En Tunisie, une rumeur aurait commencé à dire que le ministre juif du Tourisme, Roni Trabelsi, organisait une série de concerts d’artistes tunisiens en Israël. 

Lorsqu’un média a tenté de joindre samedi Trabelsi pour commenter la rumeur, il a été informé que le ministre ne publiait pas de déclaration samedi, jours du shabbat.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

En conséquence, les médias tunisiens ont critiqué Trabelsi, demandant « est-ce que la Tunisie est vraiment un État civil ?  »

L’avocate Sanaa Dahmani s’est dite surprise et a déclaré que tous les ministres devaient séparer religion et travail.

« Il est impensable qu’un ministre refuse de faire des déclarations ou de travailler à cause de sa religion », a-t-elle déclaré à la radio.

Le ministre a été ridiculisé par les médias tunisiens, qui ont appelé à la nomination d’un ministre chargé du Tourisme samedi, alors que le ministre est occupé par son jour saint.

Il y a eu d’autres éditoriaux critiquant Trabelsi.  Je doute que quiconque puisse critiquer un diplomate tunisien musulman pour avoir refusé d’assister à un repas officiel à l’étranger pendant le ramadan.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !