Lettre de Charles Enderlin à Philippe Karsenty

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Lettre à  Philippe Karsenty

Monsieur Karsenty

Ces quelques mots pour vous remercier d’avoir envoyé un petit groupe de vos fidèles à la conférence à laquelle j’ai participé le 28 mars à Sciences-Po. Ils étaient venus rappeler l’affaire Al Dura, qui vous est si chère, alors que le thème était : « Juifs et Arabes en France, dépasser le conflit au Proche-Orient. »

Vos gens se sont effectivement fait remarquer. La dame qui me criait « assassin » a eu beaucoup de succès. L’autre exigeant que je donne son nom biblique à la Cisjordanie : « la Judée – Samarie », comme la droite israélienne. Intéressant. Dans ce cas, les Palestiniens deviendraient-ils des « Judéens » ou « des Samariens » ? Et puis, pourquoi ne pas – selon elle – qualifier ces territoires de « disputés » et non « d’occupés ». Problème. Elle devrait persuader la communauté internationale de changer de vocabulaire. Imaginons le Conseil de sécurité votant une résolution déclarant que les territoires palestiniens ne sont plus occupés mais seulement disputés par Israël…

[intlink id= »430″ type= »page »]INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER[/intlink]

Enfin il y a ce jeune homme qui insistait pour que je commente une phrase de mon livre « Un enfant est mort » et dans laquelle je laisserai entendre qu’en fait je ne sais pas ce qu’il s’est passé à Netzarim, ce 30 septembre 2000. Effectivement, je ne sais pas qui, depuis la position israélienne, a tiré en direction de Mohammed Al Dura et Jamal, son père. Pour le savoir il faudrait interroger tous les militaires qui étaient sur place. Que voyaient-ils des deux palestiniens accroupis derrière le tonneau.[CE rajouté le 9 avril] Sur quoi les militaires croyaient-ils tirer? Voyaient-ils clairement ce qu’il se passait? En attendant une enquête en bonne et due forme, refusée jusqu’à présent par les autorités israéliennes, les conspirationnistes de tous bords continueront d’avoir la partie belle.

Je vous informerai de mes prochaines participations à des conférences afin que vous puissiez envoyer vos gens. Cela me permettra, comme à Sciences-Po, de montrer au public à qui j’ai affaire.

[intlink id= »5906″ type= »page »]SOUTENEZ ALYAEXPRESS-NEWS[/intlink]

Cela dit, dans les mails que vous envoyez aux électeurs français de l’étranger dans le cadre de votre campagne vous ne rappelez pas qu’après le jugement en cassation annulant votre relaxe, vous êtes sous le coup d’une condamnation pour diffamation. A nouveau, vous publiez un certain nombre d’inexactitudes -pour être poli- sur la mort de Mohammed Al Dura. Vous interprétez les rushes comme s’il s’agissait d’une caméra de surveillance tout en sachant parfaitement que sur un échange de tirs de plus de 45 minutes – selon tous les témoins- le cameraman de France 2, Talal Abou Rahmeh n’a pu filmer que moins de 2 minutes. Vous ne rappelez pas que le CADA, la commission d’accès aux documents administratifs avait refusé de vous communiquer les rushes, considérant qu’il s’agissait « d’éléments inachevés ». Ce n’est pas tout, vous publiez une très grosse inexactitude en affirmant que CNN avait refusé de diffuser les images de la mort de Mohammed Al Dura.. Selon Mike Hana qui était, à l’époque, le chef de bureau de CNN à Jérusalem, c’est tout simplement faux ! La chaine américaine les a bien diffusées. Vous pouvez le vérifier auprès de Mike Hana..

Charles Enderlin

[intlink id= »6042″ type= »post »]Cliquez ici pour lire la réponse à cette lettre ouverte de Samuel Nili .[/intlink]