Dans le cadre de la célébration du 40e anniversaire de la révolution islamique, l’Iran a présenté un nouveau missile de croisière capable de voler jusqu’à 1 300 km.

Le ministre de la Défense, Amir Khatami, a déclaré dans un discours télévisé que l’armée avait mené à bien des tests et que le missile avait détruit la cible, située à 1 200 km du site de lancement.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon lui, le missile peut voler à basse altitude, ce qui la rend difficile à détruire avec des systèmes anti-missiles. Il a ajouté que le lancement de la fusée ne nécessitait pas de longs préparatifs.

Khatami a déclaré que le nouveau missile sol-sol, surnommé le Hubzeyz, appartient à la famille des missiles de croisière Sumar, introduite en 2015.

L’Agence Reuters a déclaré que Téhéran exagèrent souvent ses capacités militaires, mais dans le monde, beaucoup sont préoccupés par les progrès réalisés par l’Iran dans le domaine des missiles balistiques à longue portée.

Début janvier, Washington a mis en garde Téhéran contre trois essais programmés qui violent la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies, car il s’agit de l’utilisation de la technologie des missiles balistiques.

Une semaine plus tard, la France a lancé un avertissement. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à du Quay d’Orsay a demandé à Téhéran « d’arrêter tous les essais liés aux missiles balistiques capables de transporter des têtes nucléaires, y compris ceux utilisant la technologie des missiles balistiques.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !