Alors que l’OTAN se réunit pour examiner ses prochaines étapes concernant l’Iran et d’autres questions, Téhéran pourrait préparer une approche plus agressive contre les intérêts américains afin de sortir de l’impasse nucléaire.

Sur la base de plusieurs responsables américains de l’administration et de la défense anonymes, CNN a rapporté mercredi qu’il disposait de nouveaux renseignements concernant une possible menace iranienne contre les forces et les intérêts américains au Moyen-Orient.

Selon le rapport, les signaux incluent d’importants mouvements d’armes iraniennes qui pourraient être utilisés pour une telle attaque.

L’agence de presse iranienne Mehr a rapporté samedi que le sous-commandant des opérations iraniennes Mahmoud Moussavi avait menacé de représailles pour ce que la République islamique a qualifié d’attaque américaine à l’un de ses pétroliers.

Dans un contexte plus large, l’Iran reste bloqué par son incapacité à se débarrasser des sanctions américaines censés réduire leur économie de 8,7% l’année prochaine et déjà considérés comme ayant aggravé la situation économique d’une manière qui a alimenté les protestations internes contre le gouvernement.

Publicité 

Bien que Téhéran ait annoncé quatre violations de l’accord nucléaire de 2015, une tous les deux mois depuis mai, l’Iran n’a pas réussi à amener les États-Unis à réduire leur campagne de pression maximale.

L’Iran peut également chercher à se distraire en faisant face au scandale des manifestations et au massacre de plus de 200 personnes de sa propre ville pour tenter d’écraser la manifestation.

Une autre raison de penser que l’Iran peut augmenter son recours à la force contre les intérêts des États-Unis est qu’il a fait son chemin ces derniers mois.

Un peu plus tôt, l’Iran avait abattu un drone américain coûteux et le président Donald Trump avait annulé un revers, au lieu de risquer une escalade.

En outre, les États-Unis n’ont jamais réagi à une attaque iranienne massive contre les champs pétrolifères saoudiens ni au détournement de plusieurs navires alliés américains naviguant dans le golfe Persique.

Les États-Unis auraient réagi par de multiples cyber-attaques, mais rien à un niveau qui dissuade complètement l’Iran de recourir à la force contre les intérêts des États-Unis.

En entrant dans l’année de l’élection présidentielle américaine, Trump a tenté à plusieurs reprises de se présenter comme un découplage des États-Unis de la guerre et des conflits au Moyen-Orient et ailleurs.

L’Iran peut voir tout cela comme une ouverture pour frapper les Etats-Unis et essayer de pousser Trump à parvenir à un accord pour réduire les sanctions.

Si l’Iran prend cette décision, la question sera de savoir si les services de renseignement américains agiront assez vite pour contrecarrer l’attaque.

Si l’Iran passe à l’offensive et y parvient, l’engagement de Trump à l’égard de la campagne de pression maximale de l’Iran sera mis à l’épreuve.

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.