L’Iran a exigé vendredi que la Grande-Bretagne libère immédiatement le pétrolier qu’elle avait arrêté à Gibraltar et l’accuse d’avoir agi sur la base de propositions américaines.

Lors d’une réunion avec l’ambassadeur britannique en Iran, Rob McCarr, convoqué pour entendre une manifestation officielle de l’Iran, un haut responsable du ministère des Affaires étrangères iranien a qualifié la décision britannique d’inacceptable.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Il a appelé à la libération immédiate du pétrolier car, selon les informations actuelles, le pétrolier a été saisi à la demande des Etats-Unis, a précisé le communiqué.

Le porte-parole du Conseil de sécurité iranien, Qureuban Khasrabi, a déclaré que la « résistance active » constituait le remède contre les avertissements du président américain Donald Trump sur l’engagement de Téhéran dans l’accord sur le nucléaire de 2015.

« Avec la sortie de l’accord nucléaire, Trump a cassé la voie diplomatique, le meilleur remède contre toutes les menaces est une résistance active », a-t-il déclaré.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !