L’Iran gagne du temps…qui est compté en Israël.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

Dans une interview à la radio israélienne, jeudi matin, le ministre de la Défense, Ehud Barak, a dénigré les progrès de l’Iran face à  l’acquisition d’une arme nucléaire. Selon Barak, l’Iran n’a pas atteint le point de non retour. Il est encore temps de les arrêter.

Les États-Unis ont également minimisé le danger de l’Iran malgré son progrès nucléaire, disant qu’il n’est  « pas très nouveau et pas très impressionnant. »

 « Franchement, nous ne voyons pas beaucoup de re-nouveau.  En fait, il semble avoir été (l’Iran) trop médiatisé, » selon la porte-parole du Département d’Etat, Mme Victoria Nuland aux journalistes.

« Les Iraniens ont pendant de nombreux mois avancé leur calendrier, mais ils ont de nombreux mois en retard, » at-elle dit.

Et apparemment, l’Iran accepte aussi cette affirmation. Du coup, tout le  monde est beau, tout le monde est gentil et ils sont à la recherche de nouveaux pourparlers,  avec les Iraniens…

Pendant ce temps, l’Iran se frotte les mains, devant les  puissances mondiales, et Ahmadinajad  est prêt à reprendre les pourparlers le plus tôt possible concernant son programme nucléaire controversé, selon une lettre obtenue mercredi par l’Associated Press. Une offre qui pourrait refléter la difficulté de l’Iran face à des sanctions américaines et européennes.

La lettre du chef d’état nucléaire iranien Saïd Jalili et négociateur a été envoyé mardi, juste un jour avant que l’Iran débute la production de combustible nucléaire et indique qu’elle était sur le point d’imposer un embargo du pétrole sur les pays européens afin de se venger des sanctions. L’administration Obama a rejeté les annonces plus que médiocre et a déclaré un comportement erratique de Téhéran …

 « Nous exprimons notre volonté de dialogue sur un large éventail de questions diverses qui peuvent fournir des bases d’une coopération constructive et tournée vers l’avenir»,a ecrit  Jalili  dans la lettre à la politique étrangère européenne Catherine Ashton, un des points de contact pour les cinq membres permanents de l’ONU et du Conseil de sécurité en Allemagne, qui exige que l’Iran gèle tout enrichissement d’uranium.

Ashton avait écrit à Jalili en Octobre, pour proposer à l’Iran une nouvelle série de pourparlers sur un accord qui «restaure la confiance internationale dans la nature exclusivement pacifique du programme nucléaire de l’Iran. »

Jalili a salué la déclaration de Mme Ashton pour son respect pour le droit de l’Iran à l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire et a déclaré qu »en s’engageant à cette approche, les pourparlers pour une coopération fondée sur des principes de réciprocité sur la question nucléaire de l’Iran pourrait être engagée. Par conséquent, dans ce contexte, je propose de reprendre nos pourparlers en vue de prendre des mesures fondamentales pour une coopération durable dans la première possibilité, dans un lieu convenu . »

Mais les Israéliens sont pressés par le temps qui passe et la secrétaire à la Défense, Leon Panetta, qui met un frein à une frappe israélienne au printemps en disant qu’Israël frapperait en Avril, Mai ou Juin, mais il n’y a vraiment pas besoin d’attendre aussi longtemps. Il peut certainement être faite une fois la fin des pluies – ce qui arrive généralement dans les dix derniers jours de Mars. Il pourrait même arriver dès le 7, 8 ou 9  Mars selon les jours associés à la fête juive de Pourim, qui célèbre une défaite des Perses.

Cette frappe arrivera t’elle en Mars? Là est la question…