MAAN : les détenus ont préparé cette évasion en creusant depuis décembre 2020….

L’agence de presse palestinienne MAAN publie l’histoire de l’avocat de deux fugitifs capturés à la prison de Gilboa, Muhammad et Mahmoud Ard.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ils ont commencé à préparer une évasion en décembre 2020 – depuis lors, ils creusent un trou derrière les murs de la prison. Comme il ressort maintenant clairement des médias israéliens, ils ont laissé le sable dans les égouts ou l’ont jeté dans des poubelles. L’égout s’est même bouché, mais les responsables de la prison l’ont simplement nettoyé et ils n’ont eu aucun soupçon.

Pendant l’évasion, ils n’avaient pas de téléphone, mais ils avaient une petite radio, sur laquelle ils écoutaient les nouvelles d’eux-mêmes. Tout d’abord, ils sont arrivés au village de Naura, où ils ont été divisés en paires. L’idée de franchir la ligne verte a été rejetée car il y avait de nombreux militaires et policiers à la frontière avec la Samarie.

🟦 ANNONCE 🟦

Ils ont essayé de ne pas entrer dans les villages arabes pour ne pas éveiller les soupçons. A propos de l’arrestation du duo à Nazareth, ils ont déclaré avoir été trahis par un habitant du quartier, à qui ils ont demandé de la nourriture et de l’eau. Les détenus nient ce fait : « Nous n’avons rien demandé à personne, nous ne sommes pas entrés dans leurs maisons. Nous avons été arrêtés par accident – une patrouille passait par là et nous a remarqués. »

Depuis leur fuite, où les journées étaient chaudes, les Palestiniens n’ont rien mangé ni bu. Par conséquent, au moment de leur arrestation, ils étaient plutôt épuisés. Muhammad Arda était avec Zacharia Zbeidi, et ils ont été arrêtés dans un village près du mont Tavor. Selon Muhammad, ils ont également été découverts par accident – il y avait une patrouille à proximité, le soldat est littéralement arrivé dans la cachette qui était un parking et l’a attrapé.

Publicité 

 

🟦 ANNONCE 🟦