Malgré les critiques : les agresseurs du rabbin de Jaffa ne sont pas allés en prison

L’attaque contre le chef de la yeshiva de Jaffa , le rabbin Eliyahu Mali et le président de la yeshiva, Moshe Sandovitch, a été l’un des événements les plus significatifs des émeutes de Tashfa et des événements de ‘l’opération des « Gardien des murs ».

Selon l’acte d’accusation, alors que le chef de la Yeshiva et le PDG regardaient une propriété à acheter dans la ville, Ahmed Garboa leur a crié « Cassez-vous d’ici et ne vous approchez pas… ne revenez pas  … si ta vie est importante, sors d’ici. »

Rejoignez moi sur la Newsletter, Telegram et Facebook 

Newsletter
Telegram
Facebook

Lorsqu’ils ont quitté les lieux, le PDG de la Yeshiva a enregistré l’agression, il a couru vers lui « en lui donnant des coups de pied dans les jambes et le ventre et en le frappant à coups de poing et de gifles dans le visage ». Plus tard, son frère, Mahmoud, est arrivé, et ensemble ils ont continué à attaquer : ils leur ont donné des coups de pied, les ont repoussés, ont laissé tomber leurs lunettes et la casquette de Moshe par terre tout en les frappant à coups de poing et en leur giflant le visage et la tête. »

L’attaque qui a eu lieu quelques jours avant le début de l’opération Wall Guard qui a annoncé une vague d’émeutes dans la ville , au cours de laquelle, entre autres, des Arabes ont jeté des cocktails Molotov dans des maisons juives , dont l’une a été accidentellement jetée  au domicile d’une famille arabe, blessant grièvement et légèrement deux enfants.

Quelques mois plus tard, un accord de plaidoyer particulièrement clément était signé où il a été convenu que seules des peines de travaux d’intérêt général seraient infligées aux accusés, et non des peines de prison. Le premier prévenu sera condamné à neuf mois de travaux d’intérêt général, tandis que le second agresseur ne sera condamné qu’à cinq mois de travaux d’intérêt général.

Après l’annonce indulgente, il y a eu des critiques publiques, et il a également été affirmé que le règlement avait été conclu en violation de la loi, car le bureau du procureur et la police n’ont pas permis au rabbin d’exprimer sa position avant que le jugement ne soit prononcé, en violation de la loi sur les droits des victimes d’actes criminels.

Avant l’audience en cours, le rabbin Mali et Sandovitz ont soumis des affidavits, dans lesquels ils demandaient l’annulation de l’accord de plaidoyer, tout en notant que leur attaque devait être considérée à la fois comme une blessure personnelle et terroriste, qui laissait « une peur et une insécurité indélébiles ».

Cependant, malgré les critiques formulées à l’encontre de l’accord sur le plaidoyer et même si le tribunal s’est joint à la critique elle-même, il a été décidé hier (mardi) d’honorer l’accord, et les agresseurs, Ahmed et Mahmoud Gerboa, ne passeront même pas un jour en prison.

Le juge du tribunal de première instance de Tel-Aviv-Jaffa, Roi Perry, a déclaré dans sa décision que le règlement atténue et va au-delà de la gamme appropriée de peines qui aurait effectivement dû inclure l’emprisonnement, en particulier à la lumière du fait que contre Ahmed, qui a lancé la attaque, il y a déjà une autre condamnation dans laquelle il a été condamné à une peine avec sursis pour crimes graves : « À mon avis, c’est un accord de plaidoyer qui est clément, surtout clément par rapport aux actions de l’accusé 1 et au fait qu’il a un casier judiciaire pertinent de 2020, date à laquelle il a été reconnu coupable du crime de menaces et a commis les actes, dont l’objet est corrigé lorsqu’une peine de 3 mois avec sursis qui pèse sur sa tête . »

Dans l’événement en question, Ahmed a été reconnu coupable d’avoir menacé une entreprise de Jaffa qui affichait le drapeau de la « Gay Pride ».

Le juge a ajouté et déclaré que « la gamme de peines appropriée pour le crime d’agression dans ses circonstances aurait dû être de 6 à 18 mois de prison avec une peine d’accompagnement », mais comme mentionné, malgré toutes les critiques, le juge a décidé d’honorer le accord de plaidoyer et de ne leur signifier que des travaux d’intérêt général. De plus, Ahmed et Mahmoud paieront une indemnité au seuil de 7 500 et 5 000 NIS (respectivement) à chacun des agressés, et une amende d’un montant de 3 500 et 2 000 NIS (respectivement comme mentionné).

On notera également que dans le verdict le juge a reproché à l’avocat des accusés, Mahmoud Na’amana, qui a reproché à l’agressé, et au parquet de ne pas protester contre ses propos : « Je demanderai à l’avocat de la défense de se concentrer sur les arguments de la punition et de ne pas porter d’allégations contre les victimes du crime, ce qui est leur droit, conformément à l’article 18 de la loi sur les victimes d’actes criminels, de soumettre la déclaration de la victime et de ne pas comparaître dans la salle d’audience, et il n’y a pas de place pour des réclamations ou des accusations à cet égard genre, je suis surpris que l’accusation ne se soit pas levée pour dire ces choses. »

L’organisation « Bezelmo », qui représente le rabbin Mali et Moshe Shandowitz, a déclaré : « Il est très regrettable que le tribunal ait complètement ignoré les cris des victimes et les conséquences de cette affaire. Nous appelons le nouveau ministre de la Justice à agir pour déposer un recours contre cette décision, en même temps nous avons l’intention d’intenter une action civile contre les contrevenants. »

L’introduction d’un livre de la Torah à Jaffa

Entre-temps, ces derniers jours, l’introduction d’un rouleau de la Torah dans la synagogue « Or Ha’im », qui a été rouverte par la communauté qui s’est développée dans la ville autour de la yeshiva Hesder, a eu lieu à Jaffa.

Depuis la création de la yeshiva à Jaffa, la yeshiva a rouvert dix synagogues qui étaient auparavant fermées en raison d’un manque de fidèles, soit en raison de décès, soit en raison de l’immigration du quartier et d’autres raisons. Selon le directeur de la yeshiva, Moshe Shandovitz, la synagogue « Or Hayim » a été fermée pendant plusieurs années, abandonnée par les fidèles et a maintenant rouvert avec « une communauté de personnes spéciales qui se sentent chez elles ».

Au cours des deux dernières années, depuis l’ouverture de la synagogue, les fidèles ont utilisé un rouleau de la Torah prêté par la yeshiva, mais maintenant une famille de donateurs qui cherchait une synagogue sans rouleau de la Torah a décidé de faire don du nouveau rouleau de la Torah au communauté, dans le but de renforcer les activités de la synagogue et du judaïsme à Jaffa et dans toute la région.

Regardez:

Le rabbin Mali a déclaré lors de l’événement: « De Jaffa, toute l’ascension du pays a commencé. De là sont venus les fondateurs de toutes les villes de Gush Dan. Lorsque les gens travaillent à Jaffa, ils affectent tout le pays par vagues. » Il a en outre ajouté : « Un rouleau de Torah supplémentaire à Jaffa, dans une synagogue rénovée à Jaffa et dans une communauté renouvelée à Jaffa est le tout début de la croissance de notre salut. » »

Notons que ces derniers jours la yeshiva a mené une campagne de financement pour finaliser l’achat d’un internat pour les étudiants de la yeshiva qui vivent actuellement dans des appartements loués en ville.

Notre canal Telegram en temps réel est devenu privé pour des raisons de sécurité, pour le rejoindre veuillez vous rendre avec ce lien : https://t.me/+SHjkfg13uJlbAcnk


Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/