Miracle ! Israël Mosson et Shraga Israel sont les deux Israéliens qui ont évité in extremis le crash de l’avion éthiopien

Israël Mosson et Shraga Israel, deux Israéliens ayant une entreprise commune en Afrique, étaient supposés prendre le vol qui s’est écrasé en Éthiopie mais pour des raisons commerciales, ils ont annulé leur vol quelques jours avant la catastrophe.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Ils ont parlé sur la chaîne 13 et ont dit qu’ils ont eu une grande chance :        « Seulement quelques secondes après la catastrophe, je me suis soudain rendu compte que nous étions censés être dans cet avion. »

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

« Nous avons raté le vol juste par accident », a déclaré Shraga Israël.      « Nous avions un certain retard dans nos affaires de plusieurs jours et nous avons donc annulé le vol de jeudi soir, un vol qui est habituel pour nous. Nous prenons l’avion tous les mois. La compagnie aérienne est assez bonne et nous sommes souvent en avion pour toutes sortes de projets dans plusieurs pays. Nous n’avons jamais rencontré de problème dans cet avion. »

« La vérité, c’est qu’au cours d’une réunion de travail de ce matin, j’ai appris que l’avion s’était écrasé, mais au début je n’ai pas tout de suite réagit, mais après quelques secondes, j’ai soudain réalisé que c’était le vol dans lequel nous étions censés être », a-t-il déclaré. Mosson, un homme religieux, a ajouté « je prévois de réciter la bénédiction ce matin du Gomel et je n’attendrai pas le Shabbat ».

Le commandant de bord a déclaré au haut-parleur qu’il y avait un problème avec l’un des moteurs « , a déclaré Hanan Gondar, ambassadeur israélien au Soudan qui avait déjà utilisé le même avion où la catastrophe s’est produite . « Ce vol a atterri à l’aéroport Ben Gourion et ce matin, il est parti pour Nairobi. »

Plus tôt, la vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a déclaré qu’elle « partage le chagrin des familles dont les proches ont péri lors de la catastrophe de l’accident d’avion en Ethiopie. « Hotovely a ajouté qu’Israël enverrait une équipe chargée d’aider à identifier les personnes tuées dans l’accident d’avion.

Deux équipes de l’unité internationale ZAKA se sont rendues directement pour l’Éthiopie. Le siège de ZAKA est en contact permanent avec le consulat israélien à Addis-Abeba. Le président de ZAKA, Yehuda Meshi Zahav, a déclaré que « les membres de la délégation de ZAKA se sont déplacés pour ne ménager aucun effort pour localiser les Israéliens tués et les amener en Israël… Malheureusement, grâce à notre vaste expérience des catastrophes naturelles dans le monde, nous avons acquis un grand professionnalisme ».

Plus tôt dans la journée, Ethiopian Airlines a confirmé que 157 passagers avaient été tués dont deux Israéliens dans l’avion qui s’est écrasé peu après son décollage d’Addis-Abeba. Tous les passagers ont péri. Un total de 32 personnes du Kenya, 18 du Canada, neuf de l’Éthiopie, huit de la Chine, huit de l’Italie, huit des États-Unis, sept de la Grande-Bretagne, sept de la France, six de l’Égypte, cinq des Pays-Bas, quatre de l’Inde, trois de la Russie, deux du Maroc, deux d’Israël, un de Belgique, un d’Ouganda, un du Yémen, un du Soudan, un du Togo, un du Mozambique et un de Norvège.

Le neveu de l’un des Israéliens tué dans le crash de l’avion éthiopien a déclaré à Newsday 13 après le désastre qu’il était « un homme spécial. La victime, âgée de 55 ans, de Zichron Yaakov, est le père de trois enfants. Les détails complets des deux victimes ne sont pas encore publiés.

Le partage de nos articles est autorisé par les autres sites avec les conditions suivantes :

Un seul paragraphe publié et diriger le lecteur vers notre site source.

Nous demandons cela car le manque d'audience d'un site le met en danger et aussi par professionnalisme. En effet, nous sommes en ligne depuis 10 ans et partageons avec grand plaisir nos articles.

Merci de respecter nos conditions.

   

🟦 ANNONCE 🟦