Aujourd’hui (Hier), 27 janvier, le monde commémore le meurtre horrible de 6 millions de Juifs – hommes, femmes et enfants – par les nazis et leurs complices dans l’Holocauste. Nous nous souvenons du chapitre le plus sombre de l’histoire de l’humanité, lorsqu’un pays européen a décidé d’adopter un plan systématique d’extermination de tous les juifs et de mettre toute la puissance de son industrie avancée pour exécuter le terrible crime.

Le meurtre de masse du peuple juif n’a pas eu lieu dans le vide. Pendant des centaines d’années, l’antisémitisme a sévi dans toute l’Europe. Quand personne ne l’a défié, il est devenu plus fort. Il s’est répandu et a finalement éclaté de plein fouet. La haine des juifs, qui avait ses racines dans les temps anciens et a laissé une tache sur le Moyen Âge, s’est propagée dans l’ère moderne en pleine vigueur. Certains pensaient qu’après les horreurs d’Auschwitz et de Treblinka, l’humanité apprendrait sa leçon une fois pour toutes, se débarrasserait de l’antisémitisme et jetterait cette haine destructrice sur le tas de cendres de l’histoire là où elle devrait être. Cependant, ils avaient complètement tort. La gangrène de l’antisémitisme continue de se répandre au XXIe siècle. Nous voyons des expressions de lui dans les universités nord-américaines respectées.

L’antisémitisme est présent à la fois dans le monde occidental développé et dans l’Est en développement. C’est la politique officielle de l’Iran qui, jour après jour, déclare avec arrogance que l’objectif est de tuer 6 millions de Juifs supplémentaires et de détruire Israël. En fait, aucun vaccin n’a été trouvé contre le virus de l’antisémitisme. Certains diront que cela ne disparaîtra jamais, car les choses ne changent pas.

Mais je peux vous dire ce qui a changé : nous, le peuple juif, avons changé. Pendant l’Holocauste, nous n’avions ni foyer, ni État, ni salut, et nous avons été forcés de supplier les autres de nous défendre, mais ce n’est plus le  cas.

Aujourd’hui, nous sommes libres, nous sommes établis dans notre patrie et nous sommes la plus haute puissance de notre pays indépendant. En tant que Premier ministre de l’État fier et fort d’Israël, un État qui renaît après l’Holocauste, un État bâti sur les cendres de la destruction, un État qui a donné aux survivants un foyer, un État dans lequel vit le peuple juif, tout cela est la réalisation d’un rêve, je jure que nous n’oublierons jamais le passé tragique, et que nous ne serons plus jamais sans défense contre ceux qui veulent nous tuer.

Publicité 

« Jamais plus » n’est pas un simple slogan. C’est notre politique, notre mission et notre tâche. Nous l’exécuterons et, avec l’aide de Dieu, nous veillerons à ce que le peuple juif vive pour toujours.

Par Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l’Etat Juif.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE