Netanyahu teste la viande cultivée en laboratoire: « Aucune différence »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a visité lundi matin les fermes d’Aleph à Rehovot, qui se spécialisent dans la production de viande de culture qui ne nécessite pas l’utilisation d’animaux ou ne cause aucun dommage aux animaux. L’État d’Israël est un leader mondial de la technologie alimentaire et a jusqu’à présent été responsable du démarrage de plus de 50 start-ups locales dans le secteur des substituts alimentaires.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré lors de sa visite : «La viande est une partie importante de la pollution dans le monde. Pour avoir un morceau de viande régulier, vous avez besoin d’une vache et utilisez tellement d’herbe avec des déchets, de la pollution et des investissements énergétiques, et ici ils le font directement. Il faudra maintenant un peu de temps avant que cette collation soit rentable et ne coûte pas cher, mais cela arrivera.

«J’ai demandé au secrétaire du Cabinet Tzachi Braverman de désigner une personne pour intégrer toutes ces industries afin d’unir et de traiter tous les éléments pertinents. Israël sera une grande puissance dans la viande alternative, les protéines alternatives », a-t-il ajouté.

🟦 ANNONCE 🟦

En dégustant l’une des tranches de viande de culture d’Aleph Farm, Netanyahu a qualifié la bouchée de «incroyable, savoureuse. Il n’y a aucune différence. « 

Le Premier ministre Netanyahu a demandé au conseiller du Premier ministre pour les droits des animaux, Tal Gilboa, de tester également la viande d’élevage. Elle a accepté et déclaré : «C’est la technologie qui sauvera des millions d’animaux dans le monde et aidera à prévenir le processus d’abattage, avec la contamination qui l’accompagne. C’est l’avenir dans le domaine des protéines alternatives et je remercie le Premier ministre pour les mesures prises à cet égard ».

Publicité 

Le Premier ministre Netanyahu a répondu à une question sur le point de savoir si Israël se dirige vers un troisième verrouillage :

«Nous apporterons une solution car nous sommes déjà en route. Les vaccins sont en route. Nous voyons la lumière à la fin de la pandémie et nous allons résoudre ce problème. Cela doit être fait avec sagesse. J’ai dit hier que je n’hésiterais pas à ajouter ou à réimposer des restrictions. Plus tôt nous le ferons, plus nous réduirons la durée des restrictions ».

 

🟦 ANNONCE 🟦