Noël à Toulouse : Des affiches « POUR NOEL JE VEUX UNE PALESTINE LIBRE » affichées sur les arrêts de bus

De nouveau, le  » collectif Palestine Vaincra’ provoque la communauté juive et israélienne avec des affiches n’ayant rien à voir avec la fête chrétienne.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

DECOUVREZ TOUTES NOS RECETTES SALES ET SUCREES POUR PESSAH

Si en France, les islamistes sont capables de trancher les gorges de professeurs Français pour un cours sur la libre expression, ces mêmes islamistes provoquent les plus jeunes des banlieues d’attaquer la communauté juive de France en se servant de la « victimisation patologique de la Palestine anti-paix ».

Pour rappel, Mohamed Merah a tué trois enfants et un père de famille pour la Palestine… dans l’ecole Ozar Hathora dans cette même ville.

L’affiche représente les contours de l’Etat d’Israël remplacé par la Palestine ; du Jourdain à la Méditerranée avec pour slogan « POUR NOËL JE VEUX UNE PALESTINE LIBRE ».

A l’heure où les Accords d’Abraham réconcilient juifs et arabes, à l’heure où de nombreux pays arabes et musulmans et non des moindres établissent et normalisent des relations diplomatiques et amicales avec Israël, le combat factice des palestinisâtes en France et à Toulouse est totalement décalé rétrograde, d’arrière garde et dangereux.

Publicité 

Nous rappelons que c’est bien à Toulouse que l’incitation à la haine d’Israël qui a poussé l’islamo terroriste Mohamed Merah à assassiner des petits enfants de l’école juive de Toulouse Ozar Hathora le 19 mars 2012.

Au motif fallacieux de ‘venger les enfants palestiniens’ le lâche palestiniste Merah a tué de sang froid et à bout portant Jonathan Sandler et ses deux petits enfants Arié 6 ans et Gabriel 3 ans, ainsi que Myriam Monsonégo 8 ans ; et grièvement blessé Aaron Bryan Bijaoui 15 ans.

Le BNCVA a contacté le service communication de Decaux Toulouse, et déposé plainte au nom de la société Decaux Le BNVCA demande au Préfet de la Haute Garonne de faire saisir et détruire ces affiches illégales, et d’engager une procédure administrative de dissolution de ce prétendu « collectif palestine vaincra’ et une poursuite pénale de ses dirigeants et des auteurs de cet affichage.

Le BNVCA a décidé de déposer plainte entre les mains du Procureur de la République de Toulouse contre les dirigeants du collectif en cause, contre le concepteur et l’imprimeur de l’affiche ,ainsi que contre les afficheurs eux-mêmes ; tous ceux que l’enquête de police devra identifier et interpeller dans les meilleurs délais.

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE