Le Roi Abdallah II , s’est félicité ce samedi devant une assemblée de rédacteurs en chef de journaux locaux et de journalistes, en disant « qu’il n’a pas ménagé l’ occasion de mettre en avant la cause palestinienne et défendre Jérusalem devant le monde » , selon l’ agence de nouvelles de l’ Etat de Petra , ajoutant: « Il n’y a pas de voix qui parle mieux que la Jordanie alors que nous exerçons notre rôle historique politique et juridique pour empêcher la judaisation des lieux saints malgré les difficultés et les défis.”

Il convient de noter que la Jordanie est soutenu par Israël grâce à une grande partie de sa stabilité économique. Avec un PIB annuel de 39 milliards de dollars, par rapport aux 320 milliards de dollars d’Israël pour la même taille, la Jordanie ne pourrait se passer de ce soutien israélien.

En vertu du traité de paix de 1994, Israël fournit à la Jordanie, qui est pour rappel, un pays désertique, prés de 13 milliards de gallons par an d’eau douce du Kinneret. Plus de 200 000 vacanciers israéliens viennent aussi dépenser leur argent en Jordanie. On s’attend à ce que la Jordanie reçoive du gaz naturel au prix du marché et venant des champs maritimes Tamar et Leviathan d’Israël. Dans un pays avec un chômage en flèche – au moins 30%, beaucoup plus élevé chez les jeunes,  les entreprises israéliennes ont établi l’industrie en Jordanie, profitant de la baisse des salaires.

En outre, le Royaume hachémite se trouve sur les pointes des baïonnettes israéliennes. Sans une coopération ferme avec Israël, qui comprend des avertissements israéliens en temps réel sur les tentatives d’assassinat contre le roi, la Jordanie serait depuis longtemps devenu un Etat palestinien.

Il y a eu une vague d’annonces anti-israéliennes et antisémites de la part de fonctionnaires jordaniens ces dernières semaines. Un législateur jordanien a invité l’ancien chef adjoint du Mossad Ram Ben Barak à se joindre au passage à niveau d’Allenby, «s’il est un homme réel», après que ce dernier a mentionné la possibilité de couper l’approvisionnement en eau si le voisin pauvre d’Israël se comporte mal.

56 législateurs ont signé une pétition demandant au roi de ramener son ambassadeur d’Israël et de suspendre ses relations.

Et le quotidien d’Amman, Al Watan, a publié un long article sur l’ancienne coutume juive de mélanger le sang des Gentils dans les matzos de la Pâque.

Avec près de 3,5 millions de Jordaniens ayant des racines “palestiniennes”, ce qui signifie qu’ils sont arrivés de l’autre côté de la rivière entre 1948 et 1967, dans une population globale d’environ 6,5 millions de gens,  plus des populations de réfugiés syriens d’environ 2 millions , la Jordanie est un chaudron bouillant menaçant d’exploser.

Apres l’attaque à l’ambassade d’Israël, alors qu’un agent de sécurité de l’ambassade s’était enchevêtré dans une confrontation violente avec une jeune arabe meurtrier et a fini par tirer, tuant dans son processus son assaillant aussi bien que son propriétaire. Lorsque le roi a finalement permis au gardien de sécurité et l’ensemble du personnel de l’ambassade, de quitter Amman pour Israël – il a fini par offenser sa seule base fiable, son loyal partenaire bédouin.

La semaine dernière, un tribunal militaire d’Amman a condamné le sergent de la Légion jordanienne Maarik al-Tawaiha, âgé de 39 ans, à “un travail acharné pour la vie” – qui est généralement de 20 ans – pour avoir tué trois soldats des forces spéciales américaines en novembre dernier: le sergent d’état-major Matthew Lewellen, 27 ans; Le sergent d’état-major Kevin McEnroe, 30 ans; Et le sergent d’état-major James Moriarty, 27 ans.

Dans une vidéo publiée par l’armée jordanienne, les Américains sont vus agitant leurs mains alors qu’ils se dirigent vers l’abri derrière les barrières, avec Al-Tawaiha se refermant et tirant sur eux.

La vidéo a été publiée en réponse à la colère exprimée par les membres des tribus bédouines de l’homme armé, qui accusaient le roi de capituler aux Américains et punissant un homme innocent.

Le Bédouins qui constituent environ 10% de la population sont les véritables propriétaires du pays et ont vu, ce même roi qui venait d’emprisonner leur frère pendant 20 ans de travaux forcés, et laissait tomber un homme armé juif  qui avait assassiné selon leur version des événements un citoyen jordanien innocent…

De toute évidence, le Premier ministre et son cabinet de sécurité sont conscients de la diminution de la rentabilité du soutien d’Israël au roi. La Jordanie a été un investissement intéressant tant qu’elle restait le voisin amical d’Israël. Quelles seront les options lorsque cette ” amitié cessera  ?



❗ REJOIGNEZ NOUS SUR TELEGRAM MAINTENANT ❗

ARTICLES 🔴 ANALYSES 🔴 VIDEOS 🔴AUCUNE CENSURE 🔴 EN DIRECT 🔴 PAS DE SPAM 🔴PAS DE PUB🔴 CHAT POUR TOUT LE MONDE 🔴 CHOMER SHABATH POUR LA PROTECTION DE NOS SOLDATS

   
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/  

3 Commentaires

  1. quand cette “amitié” tombera, Israel reprendra la gestion du mont du temple. de toute façon, que vaut l’amitié d’un pays arabe ? l’Egypte, la jordanie, la Turquie n’arretent pas de nous attaquer dans les instances internationales.
    que valent les traités de paix avec ces gens ?

  2. Ce roitelet hachémite, Abdallah II, surfe sur un temps de règne emprunté, cherchant une bouée de sauvetage politique.

    Nous n’avons pas à être adepte de la cartomancie pour prédire que ce régime jordanien est appelé a être bousculé par une autre entité arabe.

    Le règne d’Abdallah II, n’a pas cru en la protection d’Israël et bien il en payera le prix politique et territorial.