Pénurie de carburant en France : l’approvisionnement des stations-service s’est-il amélioré ?

Près de deux stations-service sur dix connaissaient encore des difficultés mercredi. La région parisienne reste la plus touchée. Les industriels du secteur promettent une amélioration de la situation à partir de ce week-end.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

La grève des salariés de Total Energies dure depuis un mois et, avec elle, la pénurie de carburant. La raffinerie de Gonfreville (Seine-Maritime) et le dépôt de Feyzin (Rhône) étaient, jeudi 27 octobre, les deux derniers sites où les grévistes poursuivent le mouvement entamé par la CGT le 27 septembre. En pleines vacances de la Toussaint, des automobilistes peinent encore à trouver de l’essence et des files d’attente continuent de s’allonger à l’entrée de certaines stations-service. Franceinfo a cherché à savoir, en analysant les données officielles (lire la méthodologie à la fin de l’article), quel était le pourcentage de points de vente qui rencontraient encore des difficultés d’approvisionnement ; où ils se trouvaient sur le territoire hexagonal ; et si la situation avait des chances de s’améliorer rapidement.

Près de 20% des stations-service encore en rupture en milieu de semaine
De plus en plus de stations-service sont désormais réapprovisionnées en carburant, mais la situation n’est toujours pas revenue à son état d’avant-crise. C’est ce que révèle l’analyse des informations remontées par les gérants de stations-service, publiées par le gouvernement sur le site prix-carburants.gouv.fr.

Ces chiffres montrent que 18,8% des stations-service de France hexagonale étaient toujours en rupture de diesel, d’essence ou des deux carburants à la fois, mercredi 26 octobre. Ces difficultés se concentrent à présent surtout sur l’essence puisque 80% de ces stations-service en difficulté étaient à sec de sans-plomb (SP98, SP95 et E10).

Avant le début des premières grèves dans les raffineries d’Esso-ExxonMobil, le 20 septembre, il y avait entre 5 et 10% des points de vente en rupture d’au moins un carburant, selon les jours. Il s’agissait alors essentiellement de stations de TotalEnergies, victimes du succès de la réduction de 20 centimes appliquée par le géant pétrolier français depuis le 1er septembre.

Près de sept stations-service sur dix en rupture dans la métropole du Grand Paris
L’analyse de la répartition géographique des ruptures en carburant montre que c’est en Ile-de-France et en Auvergne-Rhône-Alpes que la situation reste la plus tendue. Dans la métropole du Grand Paris, 68,6% des stations-service étaient en rupture d’au moins un carburant, mercredi 26 octobre. Parmi les autres territoires les plus en difficulté, hors Ile-de-France, figurent notamment les départements du Puy-de-Dôme (47,5% de rupture) et de l’Ain (45,5%).

Des améliorations promises par les pétroliers « d’ici ce week-end »
« Nous n’avions pas vu venir les tensions de cette semaine », reconnaît auprès de franceinfo Olivier Gantois, président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip). « Elles sont très localisées et quasiment exclusivement liées au sans-plomb, souligne-t-il. Il n’y a pas, ou très peu, d’importations d’essence, contrairement au diesel. Tout ce que nous consommons est produit par nos raffineries. »

Le président de l’Ufip assure cependant que les ruptures d’approvisionnement qui ont encore persisté cette semaine devraient être bientôt résolues. « Les tensions particulières vont disparaître sous quelques jours. L’amélioration devrait se voir d’ici ce week-end », promet Olivier Gantois. Entre les blocages qui persistent à la raffinerie de Gonfreville et au dépôt de Feyzin, et le temps nécessaire au redémarrage des raffineries où les grèves ont été levées, le président de l’Ufip considère qu’il faudra « encore plus d’une semaine pour retrouver une situation normale »

Source : Francetvinfo.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !