L’hypertension artérielle est multifactorielle. Elle est en partie due à une hyperactivité du système nerveux sympathique qui intervient dans la régulation des fonctions autonomes de l’organisme (digestion, respiration, fréquence cardiaque, pression artérielle). Le rein est connecté au cerveau via les fibres sympathiques qui transmettent de l’information dans les deux sens : la communication entre le rein et le cerveau se fait dans les 2 sens :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

– le rein envoie des informations au cerveau qui module ensuite l’activité sympathique au niveau des vaisseaux

– le rein reçoit des connexions sympathiques qui modifient son aptitude à réabsorber l’eau et le sel.

L’idée de déconnecter le rein du système sympathique n’est pas neuve : cette stratégie a été utilisée dans les années 1950 à 1970 sous le nom d’intervention de Smithwick. Cette intervention chirurgicale avait des effets secondaires non négligeables et a été abandonnée avec l’arrivée de nouvelles classes de médicaments antihypertenseurs plus efficaces et mieux tolérés.

Résultat de recherche d'images pour "fibres nerveuses des reins et hypertension"

DiBona a néanmoins continué à travailler sur ce sujet en explorant les relations entre rein, système sympathique et pression artérielle dans de nombreux modèles animaux. Il a ainsi largement contribué à démontrer l’importance des afférentes et des efférentes sympathiques dans la physiopathologie de l’HTA.

Aujourd’hui, le Centre médical Assaf Harofeh a publié un communiqué de presse à ce sujet  :

Pour la première fois en Israël : une procédure invasive pour le traitement de l’hypertension artérielle dans la technologie moderne au centre médical Shamir (Assaf Harofeh).

Cette technologie innovante utilise une technologie unique qui permet une combustion sûre et efficace des fibres nerveuses des reins en utilisant une nouvelle méthode qui a été testée avec succès dans plusieurs études récentes.

L’hypertension est l’une des maladies les plus courantes dans le monde et elle est associée à une morbidité et une mortalité accrues. De nombreux patients ne parviennent pas à contrôler leur pression artérielle de manière optimale malgré le traitement par plusieurs médicaments.

Pour la première fois en Israël, fibres nerveuses des reins ont été brûlées à l’aide du système « Symplicity Spyral ™ » de Medication Technique, une technique unique qui s’est avérée être un taux de complication extrêmement faible qui prend environ une heure. Le professeur Shmuel Fuchs, directeur du département de cardiologie, et le Dr Saar Mincha, directeur de l’unité interdisciplinaire de cardiologie, comprennent des tests complets, au terme desquels une discussion est organisée avec le personnel soignant, le patient et sa famille concernant l’activité invasive spéciale.

« Le défi auquel la médecine cardiovasculaire est confrontée est de rendre les traitements personnalisés accessibles aux patients en utilisant des technologies innovantes pour parvenir à une amélioration optimale », a déclaré le professeur Shmuel Fuchs, Directeur de la chirurgie cardiaque au centre médical Assaf Harofeh.

Les résultats du traitement seront surveillés au cours des prochains mois. Les patients souffrant d’hypertension non maîtrisée, malgré la prise de médicaments, sont invités à contacter la clinique de la pression artérielle du centre médical Assaf Harofeh afin de clarifier leur aptitude à l’action par téléphone au 972-8-9779383.

Liad Aviel. Porte-parole du centre médical.

Une remarque à faire sur cet article ? Notre site existe grâce à une équipe de bénévoles, voulez vous en faire partie ? ❣️

❣️ SOUTENEZ INFOS-ISRAEL.NEWS ❣️

Laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.