Pour la première fois en Israël, une pompe ventriculaire gauche a été implantée dans le cœur artificiel d’un enfant de 11 ans

Un jeune garçon d’Ashkelon âgé de 11 ans avait besoin d’une transplantation cardiaque pour être sauvé. Après que son état général se détériorait et devenait très critique, les médecins du centre médical pour enfants Schneider et du centre médical Beilinson, et notamment le professeur Dan Aravot, directeur des opérations cardiaques et thoraciques à Beilinson et à Schneider, décidèrent d’implanter un ventricule gauche dans le cœur artificiel de l’enfant.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dan Aravot, conjointement avec le docteur Victor Rubchavsky, directeur adjoint du département de chirurgie cardiothoracique à Beilinson, avec le docteur Gabi Amir, directeur du service de chirurgie cardiaque néonatale chez Schneider Children et avec le docteur Elia Peled, anesthésiste senior chez Schneider pour enfants, ont alors opéré le garçon.

Un jour après la transplantation, l’enfant a récupéré et respirait par lui-même. Il a réussi à communiquer avec sa famille et l’équipe médicale. L’enfant a été hospitalisé, après cette intervention chirurgicale, en une unité de soins intensifs cardiaques de l’hôpital Schneider.

🟦 ANNONCE 🟦

« C’est la première fois qu’un cœur artificiel est implanté dans le corps d’un enfant, et non en dehors de son corps », a déclaré le professeur Dan Aravot, directeur des opérations cardiaques et thoraciques des hôpitaux Beilinson et Schneider pour enfants à Tel-Aviv.

Publicité 

La Dr Einat Birk, directrice de l’Institut de cardiologie du centre médical pour enfants Schneider : « Michael est venu nous voir il y a quelques mois avec une grave insuffisance cardiaque. Le mois dernier, sa situation a empiré et nous avons dû lui trouver une solution le plus rapidement possible. C’est émouvant de le voir aujourd’hui alors qu’il se remet bien et qu’il est en bonne santé après l’opération unique qui lui a sauvé la vie. »

Maor Kahana, la mère de Michael : « Au début, nous avions peur de pratiquer la chirurgie en Israël, en raison de son manque d’expérience, mais après une réunion avec l’équipe de chirurgiens de Blenson et Schneider ainsi qu’avec les cardiologues de Schneider, nous avons apprécié la formidable collaboration des équipes des deux hôpitaux à chaque étape du processus, à proximité de nous, avec une assistance téléphonique et des visites fréquentes de tout le personnel impliqué. Nous venons de passer à la récupération après une transplantation cardiaque. »

La transplantation cardiaque artificielle est pratiquée dans le but de sauver la vie de patients atteints d’insuffisance cardiaque grave qui ne peuvent plus attendre pour une transplantation cardiaque ou ne sont pas adaptés pour diverses raisons (maladies de fond, âge, etc.). Le cœur artificiel est implanté dans la poitrine du patient sans retirer son cœur défaillant et sert de substitut à son activité. Un cœur artificiel peut servir de pont pour sauver la vie du patient jusqu’à la greffe ou comme solution permanente.

Après l’implantation, le receveur peut reprendre une activité normale et mener une vie normale, à l’exception des activités aquatiques (piscine, douche, mer), par crainte de mouiller les piles qui activent le cœur, des piles extérieures au corps du patient. Les énormes progrès technologiques de ces dernières années ont conduit à une nouvelle génération de cœurs artificiels.

Les taux de réussite élevés annoncent une nouvelle ère pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque grave.

Photos de Michael avec sa famille et le personnel de l’unité de soins intensifs et de l’institut de cardiologie de Schneider Children’s.

 

 

🟦 ANNONCE 🟦