Près d’un tiers des stations-service en France manquent d’au moins un type de carburant

Dans la région Ile-de-France, où se situent Paris et ses communes limitrophes, 25,5% des stations manquent d’au moins un type de carburant – c’est une amélioration par rapport à jeudi où il était de 31,7. % des gares. Selon l’agence de presse AP, la pénurie se fait sentir principalement en région parisienne et dans le nord de la France.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

A l’origine de la pénurie, une grève de plusieurs semaines dans les raffineries des géants pétroliers ExxonMobil et TotalEnergy. Pendant la grève, six des sept raffineries françaises ont été fermées. 

Des responsables du cabinet du Premier ministre et du ministère français de l’Énergie ont déclaré à CNN que la demande de ravitaillement cette semaine était d’au moins 20% supérieure à la normale. Selon eux, même après la grève des raffineries, il faudra une semaine ou deux pour que leur production revienne à la normale.

Les travailleurs réclament une « répartition des richesses »

Dans le deuxième plus grand syndicat de France, la CGT, ils demandent une augmentation de 10% des salaires des travailleurs – 7% à cause de l’inflation et 3% pour ce que l’organisation appelle la « répartition des richesses ». Plus tôt cette semaine, des syndicats plus modérés ont signé un accord salarial chez ExxonMobil, entraînant la fin d’une grève dans ses raffineries. Cependant, bien que le chargement et le pompage aient repris dans les raffineries de l’entreprise, leur redémarrage prendra un certain temps. Plus tôt cette semaine, le gouvernement français a ordonné au personnel de la raffinerie de Normandie d’ExxonMobil de reprendre le travail – une décision très inhabituelle.

Hier, il a été décidé à la CGT de claquer la porte à la poursuite des pourparlers avec Totalenergy, même si les petits syndicats – CFDT et CFE-CGC – sont parvenus à un accord avec la direction, selon lequel les salaires des ouvriers augmenteront de 7 % et ils recevront une prime d’environ 3 000 à 6 000 euros. Bien que l’accord soit juridiquement contraignant en vertu du droit français, la grève se poursuit dans quatre des raffineries de l’entreprise, parrainées par la CGT.

Reuters rapporte que le ministre français des Transports, Clément Bowen, a annoncé qu’il faudra encore quelques jours avant que la situation ne revienne à la normale : « Le président s’est fixé un objectif pour le milieu de la semaine prochaine, nous y travaillons ». Le ministre de l’Energie Panier-Rencher a appelé Totalenergy à augmenter les salaires et à renouer le dialogue avec les salariés de la CGT.

Mardi prochain, il y aura une grève plus étendue, à laquelle participeront également les cheminots et l’industrie automobile en France.

La France n’est pas seule

Le manque de carburant n’est pas un problème exclusif à la France : juste avant que l’hiver ne s’empare du continent, l’Europe est confrontée à une crise énergétique. L’un après l’autre, les gouvernements de l’Union européenne annoncent des plans nationaux, d’un montant déjà proche de 700 milliards d’euros, selon les calculs de l’Institut européen Bruegel, pour subventionner les prix de l’énergie par divers mécanismes.

 

Ainsi, la Commission promeut une taxation rétroactive des entreprises d’énergies renouvelables qui « profitent » de la flambée des prix. La Commission essaie de corriger la situation qu’elle a elle-même créée, lorsque le marché européen de l’énergie a été complètement privatisé et pour tenter d’encourager la « révolution verte », il a été décidé que le prix de l’électricité serait déterminé en fonction des coûts de production à partir de gaz. Par conséquent, les entreprises qui produisent de l’énergie à partir d’atomes, de biomasse, de soleil et de vent bénéficient désormais d’un bond de leurs bénéfices, que la Commission entend taxer rétroactivement.

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !