Président Macron : Le chef de l’État islamique au Sahara a été éliminé

Le président français Emmanuel Macron a tweeté qu’al-Sahraoui, le chef de l’État islamique (ISIS) et qui était le chef dans le désert du Sahara, avait été « neutralisé par les forces françaises » mais n’a donné aucun autre détail. Il n’était pas immédiatement clair où al-Sahraoui a été tué.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le groupe État islamique est très actif le long de la frontière entre le Mali et le Niger en Afrique. Selon des informations en France, Sahraoui a été tué il y a quelques semaines par un drone alors qu’il circulait à moto au Mali. Avec lui, dix autres membres de l’Etat islamique ont été tués.

Des rumeurs sur la mort du leader circulent depuis plusieurs semaines au Mali, bien que les autorités locales ne l’aient pas confirmée. Mais hier (jeudi), le président français a confirmé le rapport. « C’est un coup crucial contre cette organisation terroriste », a tweeté la ministre française de la Défense : « Notre lutte continue. »

🟦 ANNONCE 🟦

L’armée française combat les extrémistes islamistes au Sahara depuis 2013, mais dans le même temps, la France a récemment annoncé qu’elle réduirait sa présence militaire dans la région, avec l’intention de déployer 2 000 soldats au début de l’année prochaine.

La nouvelle de la mort d’al-Sahraoui survient alors que la lutte mondiale de la France contre l’État islamique a fait les gros titres à Paris. Le principal accusé des principaux attentats terroristes perpétrés à Paris en 2015 a déclaré mercredi dernier que les mêmes meurtres étaient en représailles aux frappes aériennes françaises contre l’organisation d’ État islamique, qualifiant la mort de 130 innocents de « rien de personnel ».

Publicité 
   
🟦 ANNONCE 🟦