Recherche israélienne : les personnes vaccinées en janvier sont deux fois plus susceptibles de contracter le coronavirus

Suite à l’augmentation des cas de coronavirus en Israël, le Maccabi Research Institute, le Kahn Sagol Maccabi (KSM) a mené une enquête en coopération avec l’Institut KI, pour examiner l’efficacité de protection du vaccin contre les coronavirus.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’enquête a porté sur un million trois cent mille membres de l’œuvre sociale du Maccabi âgés de plus de 16 ans et ayant reçu deux doses du vaccin contre le coronavirus.

L’étude a comparé ceux qui ont été les premiers à se faire vacciner et ceux qui ont mis un peu plus de temps à le faire, en tenant toujours compte du sexe et des tranches d’âge, de la ville de résidence et de la situation socio-économique. Ainsi, par exemple, les cas d’un citoyen qui a reçu les deux injections en janvier de cette année et d’un autre qui les a reçues en avril ont été analysés. Dans chaque groupe, le nombre de cas vérifiés après vaccination entre le 1er juin et le 27 juillet a été contrôlé.

🟦 ANNONCE 🟦

L’étude montre que la possibilité d’être infectés pour ceux qui ont terminé leur cycle de vaccination en janvier est 2,26 fois plus élevé que ceux qui ont été inoculés avec la formule Pfizer en avril. En d’autres termes, ceux qui ont été vaccinés entre janvier et février ont un risque 53% plus élevé que ceux qui l’ont fait en mars et avril.

Aucune relation significative n’a été trouvée dans les groupes d’âge, l’obésité ou l’existence de maladies préexistantes telles que cardiovasculaire, diabète, hypertension, maladie rénale chronique, cancer, intestin inflammatoire, pulmonaire obstructive chronique ou immunodéprimé.

Publicité 

Les résultats de la recherche montrent qu’il y a une diminution de la protection apportée par le vaccin à long terme, au moins avec la souche Delta.

Les chercheurs ont recommandé d’autres études similaires, y compris une étude clinique, pour examiner l’efficacité à long terme du vaccin avec d’autres variantes du virus. Ils ont également noté la nécessité d’examiner l’effet de la troisième dose du vaccin.

Le ministère israélien de la Santé a mis à jour son rapport quotidien sur les coronavirus et le pays a de nouveau battu un nouveau record dans la vague actuelle. Près de quatre mille personnes ont été testées positives hier.

Sur un total de 113 760 tests, 3 834 ont été testés positifs, le taux de positivité s’établissait donc à 3,79 %, ce dernier chiffre étant un autre record dans la vague actuelle.

Les hospitalisations graves ont atteint 221, dont 46 nécessitant une assistance respiratoire. Depuis le début de la pandémie, 6 492 personnes sont décédées du Covid en Israël.

Il y a actuellement 22 375 personnes en Israël qui souffrent de la maladie, dont seulement 420 sont admises dans les hôpitaux. La campagne de vaccination se poursuit et 5 791 052 Israéliens ont reçu la première dose. Pendant ce temps, 5 381 511 deux doses et 112 944 la troisième qui ont commencé à être appliquées depuis dimanche dernier. 9,3 millions d’habitants vivent en Israël.

 

ABONNEZ VOUS A NOTRE NOUVELLE NEWLETTER

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

🟦 ANNONCE 🟦