Le président est arrivé en Pologne ce matin pour la Journée internationale de l’Holocauste et a rencontré le président polonais Andrzej Aunty à Cracovie. La Pologne a boycotté le Forum de l’Holocauste à Yad Vashem en prétendant que l’histoire a été faussée lors de la Seconde Guerre mondiale

Le président Reuven Rivlin a rencontré lundi le président polonais Andrzej pour la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, qui marque le 75e anniversaire du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. A la fin de la rencontre, Rivlin a déclaré: « Nous nous souvenons que pas mal de Polonais se tenaient devant nous, et ils ont également donné un coup de main au meurtre des Juifs. »

Rivlin devrait assister à des cérémonies plus tard dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, où il ne devrait pas prendre la parole. Après sa visite en Pologne, Rivlin continuera en Allemagne et retournera en Israël ce jeudi.

« La Pologne et la nation polonaise sont victimes de la Seconde Guerre mondiale », a déclaré Rivlin. « Nous nous souvenons des plus d’un million de Juifs qui ont été exterminés à Auschwitz et avec eux des milliers de Romains et de Sintis; et nous nous souvenons des dizaines de milliers de Polonais assassinés à Auschwitz. Elle est pleinement responsable de ses actions.  » Il a ajouté: « Nous nous souvenons également dans cet horreur, que les polonais ont aidé considérablement contre ses actes meurtriers dans toute l’Europe ».

Rivlin a fait référence à des milliers de justes polonais parmi les nations, mais a également mentionné ceux qui ont agi dans l’autre sens. « Nous chérirons et chérirons à jamais le courage des Justes parmi les Nations, y compris des milliers de Polonais qui ont risqué leur vie pour sauver des Juifs. Le programme malveillant de l’Allemagne nazie, a fait de la Pologne le principal site d’extermination juive.  » Selon lui, « la Pologne, l’endroit où le peuple juif a prospéré pendant des siècles, est devenu son plus grand cimetière ».

Les tensions entre Israël et la Pologne ont commencé il y a deux ans lorsque la Pologne a approuvé une loi interdisant au peuple polonais d’être responsable des crimes de l’Holocauste. Rivlin a déclaré que les relations entre les deux pays devraient être « hors d’un engagement indéfectible à la mémoire des faits passés ». Selon lui, « c’est un lien qui doit conserver la pureté de l’histoire et laisser le travail de recherche factuelle entre les mains des historiens et des experts ».

Le président polonais a boycotté le Forum mondial de l’Holocauste tenu la semaine dernière à Yad Vashem sous les auspices de Rivlin. S’exprimant aujourd’hui après avoir rencontré Rivlin, le président polonais a expliqué qu’il avait évité d’assister à la cérémonie à Yad Vashem car, à son avis, il avait faussé la mémoire historique de la Seconde Guerre mondiale et avait également évité de montrer le rôle des Polonais dans la guerre en Allemagne nazie. « Avec un peu de chance, il n’y aura plus de tentatives de déformer l’histoire et d’appeler à cela », a-t-il déclaré. « C’est très important pour nous, dans le cadre de la dignité polonaise, de la mémoire historique et surtout – de la mémoire des familles polonaises, qui ont perdu beaucoup de leurs proches pendant la Seconde Guerre mondiale, lors de combats ou de meurtres. »

Rak Be Israel, le top d’Israël !

Ce qu'on vous cache - CQVC 

Alyaexpress-News 

Ougasheli.com 

🟦 ANNONCE 🟦

   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.