Esther Benbassa est née en Turquie d’une famille juive, elle a été scolarisée dans les écoles françaises stambouliotes avant de partir en Israël puis en France. Aujourd’hui, elle est  sénatrice d’Europe Écologie-les Verts, mais aussi directrice d’études à l’École pratique des hautes études (EPHE-Sorbonne).

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Un parcours qu’elle a voulu tracer dans son ouvrage : « De l’impossibilité de devenir français ». Présente au sein de la conférence organisée par la Plateforme de Paris, lundi 26 mars, Esther Benbassa a voulu donner son avis sur la situation des banlieues  :

« Tous les gouvernements ont occultée » et « fabrique des Mohamed Merah ». L’universitaire renvoie dos à dos la gauche comme la droite, les uns ne s’y intéressant pas, les autres l’ayant « laissé tomber ».

 

« Les intellectuels turco-arabes musulmans doivent avoir le courage de défendre les immigrés », a-t-elle exprimé. Elle a avoué que cette lutte était difficile, en évoquant toutes les pressions qu’elle a subies elle-même : « Les membres de ma communauté me crient dessus, ils m’écrivent des lettres d’insultes, ils me dénoncent à mon président d’université, mais, enfin, cela vaut mieux que ce petit profil bas. »

Pour rappel, elle appartient au  groupe d’amitié France-Turquie, France-Israël, France-Palestine.

En Israel, l’intégration des immigrés comme les éthiopiens qui dans leur pays n’ont même pas d’eau, et ne savant même pas comment fonctionne une chasse d’eau lors de leur première expérience dans les toilettes de l’aéroport de Ben Gourion arrivent à s’intégrer, au nouveau pays sans devenir des Mohamed Merah .

De plus, ils rentrent à l’armée et peuvent tenir une arme sans s’en servir comme la fait ce terroriste des banlieues françaises en tuant des enfants dans une école avec la cruauté la plus ignoble, au nom de l’Islam.

Il est facile d’accuser le gouvernement en place en France, mais une intégration doit aussi se faire au sein de ces familles d’immigrants qui ne veulent pas accepter la laïcité du pays, et impose leur religion et leur idées qui ne sont pas partagé par tous les français.

Respecter un pays qui vous accorde un toit loin des pays intégristes dont fuient ces immigrants est aussi un devoir que vous avez surement oublié Mme Benbassa ?

Permettez de ne pas faire de publicité sur votre ouvrage des plus douteux.

Copyright Alyaexpress-News : Reproduction partielle autorisée avec le lien de la source : https://infos-israel.news/

 

1 COMMENT

  1. En effet, elle serait comme certainement son ouvrage déplacée. Comme quoi la théorisation et l’intellectualisation ne sont pas forcément concluantes ! Elle doit elle même être dans une bien difficile dissonance, il faut se positionner, faire un choix, et aussi déplaire, on ne peut plaire à tout le monde !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.