Situation grave en Israël : Les experts du COVID appellent à des restrictions plus strictes

Un panel d’experts conseillant le gouvernement israélien sur la politique en matière de coronavirus a critiqué l’approche actuelle du gouvernement comme étant insuffisante et a averti que les niveaux de morbidité augmenteraient à nouveau si de nouvelles restrictions ne sont pas mises en œuvre.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Le gouvernement a opté pour une option intermédiaire : une politique d’« absorption » pour une durée indéterminée avec presque aucun effort majeur pour freiner et réduire les infections, et dans le cas où un seuil de patients gravement malades est atteint, alors seulement, il y aura un retour aux efforts de confinement », ont déterminé les experts.

« Comme nous l’avons prévenu à l’avance, une longue série d’outils essentiels pour briser la chaîne de l’infection (outils axés sur les infectés et leur environnement, tels que l’enquête épidémiologique, la détection précoce, l’isolement minutieux et l’application de la loi) ne sont plus applicables au stade où il y a entre 8 000 et 10 000 patients par jour. Et l’éventail des options se réduit à la famille des outils non sélectifs, qui par nature sont plus dommageables pour l’économie et moins acceptables pour le public », ont-ils souligné.

🟦 ANNONCE 🟦

Les experts ont ajouté qu’« en guise de conclusion à moyen terme et après la quatrième vague, cette approche est à utiliser à l’avenir. « 

Ils ont ajouté que le ministère de la Santé doit se préparer à la possibilité que la réouverture des écoles après les vacances entraîne une nouvelle augmentation de la morbidité, alors qu’il n’y a plus de places dans les hopitaux donc une augmentation supplémentaire de la morbidité peut avoir un impact et prix élevé pour les israéliens.

Publicité 

 

🟦 ANNONCE 🟦