L’installation d’eau de Floride est à environ 300 kilomètres (180 miles) de l’endroit où l’ancien résident Donald Trump séjourne dans son complexe de Mar-a-Lago à Palm Beach.

ABONNEZ VOUS A NOTRE NOUVELLE NEWLETTER

Soutenir Infos-Israel.News, c'est soutenir les médias indépendants

La récente cyberattaque contre une usine de traitement d’eau en Floride la semaine dernière présente des similitudes frappantes avec les attaques iraniennes d’avril dernier contre des installations hydrauliques israéliennes, dans le cadre d’une cyber-guerre en cours, a déclaré mardi un analyste chevronné du Moyen-Orient.

Les autorités de Floride ont déclaré qu’elles avaient intercepté une cyberattaque contre l’installation d’eau potable dans la banlieue de Tampa à Oldsmar, où des pirates informatiques ont tenté d’augmenter le niveau de produits chimiques dangereux dans l’eau, une mesure qui aurait pu attirer des milliers de personnes.

Les ingénieurs de l’usine ont repéré l’attaque et l’ont arrêtée avant que des dommages ne puissent être causés. L’enquête est en cours.

Pourquoi la Floride aurait-elle dû être ciblée par l’Iran, si elle était effectivement à l’origine de l’attaque, est sujette à des conjectures, mais l’ancien président Donald Trump, la bête noire de la République islamique, a fait de l’État sa nouvelle maison.

Publicité 

L’installation d’eau de Floride se trouve à environ 300 kilomètres (180 miles) de l’endroit où l’ancien président Donald Trump séjourne dans son complexe de Mar-a-Lago à Palm Beach.

Cela pourrait signifier que la cyberguerre en cours entre Israël et l’Iran se répand en Amérique.

Les hauts responsables israéliens s’attendent à ce que la cyberguerre s’intensifie dans l’année à venir alors qu’Israël cherche à convaincre l’administration Biden de ne pas rentrer dans l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran.

Israël est considéré comme plus capable que l’Iran en matière de cyberguerre. Lorsqu’Israël a été accusé d’avoir fermé le port iranien de Shahid Rajaee en mai 2020, les cyberanalystes ont déclaré qu’il ne mettait en évidence qu’une fraction des capacités d’Israël.

Publicité 

Cette attaque a été considérée comme des représailles pour une cyberattaque présumée iranienne contre les infrastructures hydrauliques d’Israël. Le chef de la cyberdéfense nationale d’Israël, Yigal Ona, a décrit cette attaque comme ayant le potentiel de causer beaucoup de dégâts.

Une enquête israélienne cherche à voir s’il existe un lien entre le cas de la Floride et le cas israélien pour déterminer si la même personne ou entité a mené les deux attaques, aucune d’entre elles n’impliquant de demande d’argent.

La cyberguerre fait désormais partie de ce que l’on appelle dans le jargon de Tsahal la «bataille entre les guerres», le Premier ministre Netanyahu déclarant récemment que «les cyberattaques iraniennes sont une affaire quotidienne».

Selon l’analyste des affaires arabes Yoni Ben-Menachem du Centre des affaires publiques de Jérusalem, les cyberattaques jouent un rôle important dans la dissuasion d’Israël contre l’Iran, qui découvre lentement les capacités offensives d’Israël.

Selon des sources de sécurité, Israël a la capacité de mener des cyberattaques contre les installations nucléaires iraniennes et contre des cibles militaires et civiles. Ces attaques sont menées sans «empreintes digitales» et contribuent à faire pression sur l’Iran.

On s’attend à ce que les Iraniens intensifient leurs propres attaques contre les infrastructures civiles, telles que l’eau et l’électricité, et d’autres cibles qui nuiront à l’économie israélienne.

🔊 Abonnez vous à la nouvelle Newsletter !

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE



IMPORTANT 

Facebook nous censure depuis quelques semaines. La solution ? Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News Sans censure, rejoignez moi sur l'application Telegram : https://t.me/infoisraelnews