Trump et Netanyahu : les deux font l’objet d’une enquête pour crimes inventés

Il existe des similitudes frappantes, ainsi que des différences importantes, entre les enquêtes menées par le Congrès américain contre le président américain Donald J. Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui vient d’être accusé .

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

La similitude la plus frappante est que les deux font l’objet d’une enquête pour des actes que leur législature n’a pas explicitement incriminés. En outre, aucun organe législatif d’un pays régi par la loi ne légiférera jamais à une loi générale criminalisant un tel comportement. Les enquêtes de ces deux dirigeants controversés reposent sur l’utilisation de lois générales qui n’avaient jamais été considérées auparavant comme applicables au comportement en question et à son extension à des personnalités politiques spécifiques.

Netanyahu a été inculpé de corruption parce qu’il aurait accepté d’aider une entreprise de médias en échange d’une couverture plus positive et / ou moins négative. Les faits sont controversés, mais même s’ils sont considérés comme moins favorables à Netanyahu, ils ne constituent pas un crime de corruption.

La Knesset ne promulguerait jamais non plus une loi criminalisant le fait qu’un membre de la Knesset aurait voté pour obtenir une bonne couverture médiatique. Si une telle loi était adoptée, toute la Knesset serait en prison. Les politiciens cherchent toujours une bonne couverture et beaucoup agissent dans ce sens. Certains négocient même une bonne couverture avant de voter. C’est pourquoi ils ont des secrétaires de presse et des consultants en médias.

Une loi raisonnable couvrant le comportement présumé de Netanyahu ne pourrait pas non plus être rédigée, mais pas celle des autres membres de la Knesset qui ont échangé leurs votes contre une bonne couverture. C’est pourquoi, dans un pays régi par la loi, aucune législature n’a jamais fait de la couverture positive des médias le « quid » ou le « quo » nécessaire à une condamnation pour corruption, et c’est pourquoi l’accusation de corruption ou pot-de-vin de Netanyahu ne devrait pas être confirmée par les tribunaux.

Le maintien d’une conviction basée sur une couverture médiatique positive mettrait en péril à la fois la liberté de la presse et les processus gouvernementaux démocratiques. Les procureurs doivent éviter toute interaction entre les politiciens et les médias, à moins que des crimes spécifiquement définis ne soient commis, contrairement aux faux péchés politiques, et personne ne devrait être poursuivi en justice pour des actions que la législature n’a jamais criminalisées et jamais commises. Il l’a typé comme tel.

Le président Trump fait également l’objet d’une enquête pour corruption présumée. À l’origine, les démocrates pensaient pouvoir l’accuser de conduite non criminelle, telle que présumée mauvaise gestion, abus de pouvoir ou comportement immoral. Je crois qu’ils ont maintenant été convaincus par moi et d’autres qu’aucun procès politique ne serait constitutionnel à moins que le président ne soit reconnu coupable des crimes spécifiés dans la Constitution, à savoir « trahison, corruption ou autres crimes et délits graves ». Les dirigeants démocrates ont donc décidé que la corruption était un crime pour lequel ils pouvaient attaquer le président Trump. Le problème de cette approche, semblable à celle de l’approche israélienne contre Netanyahu, est qu’un président n’utilise pas son pouvoir en matière de politique étrangère pour obtenir des avantages politiques, partisans ou même personnels. Imaginons que le Congrès ait essayé d’adopter une loi qui définirait ce qui constituerait un abus criminel du pouvoir de la politique étrangère, par opposition à un abus politique ou moral.

Les présidents ont même participé à des actions militaires à des fins politiques. Ils ont aidé des pays étrangers à s’aider eux-mêmes à être élus. Ils ont nommé des ambassadeurs basés non sur la concurrence, mais sur les contributions politiques passées et futures. Aucun d’entre eux n’a été considéré comme criminel et le Congrès n’aurait jamais imaginé de promulguer une loi pénale qui viserait à couvrir de tels comportements.

Pourriez-vous caractériser un crime spécifique basé sur la recherche d’un avantage politique personnel plutôt que d’un avantage politique partisan? J’en doute beaucoup. Mais même s’il pouvait analyser un tel statut, il ne l’a pas fait. Et s’il ne l’a pas fait, ni le Congrès ni les procureurs ne peuvent essayer de criminaliser l’exercice du pouvoir de politique étrangère du président au motif qu’ils n’aiment pas la façon dont il l’a utilisé ou même s’il en a abusé.

L’aspect central de l’état de droit est que personne ne peut faire l’objet d’une enquête, être poursuivi ou contesté à moins que sa conduite ne contrevienne à des interdictions préexistantes et sans équivoque. Ni le Congrès, ni les procureurs ne peuvent l’inventer à la volée, car ils ne sont pas non plus au dessus des lois.

Maintenant, les différences. Israël est une démocratie parlementaire dans laquelle le Premier ministre peut être révoqué par un simple vote de censure. Il n’y a aucune exigence ni besoin d’un mécanisme de contestation. Les États-Unis, en revanche, sont une république avec une séparation des pouvoirs, des contrôles et des équilibres. Les Forgers, dirigés par James Madison, considéraient que le pouvoir de contester était fondamental pour préserver notre République et non pour la convertir en une démocratie parlementaire. C’est pourquoi ils ont rejeté une proposition qui aurait permis d’organiser un procès politique pour « mauvaise administration ». Ces critères ouverts, selon Madison, auraient entraîné une situation dans laquelle le président aurait servi à la volonté du Congrès.

Bien que les différences entre Israël et les États-Unis soient significatives, ils partagent la règle de droit. En vertu de la loi, correctement appliquée, ni Netanyahu ni Trump ne doivent être considérés comme coupables de corruption.

Par: Alan M. Dershowitz / Dans: Gatestone Institute / Traduction par Infos Israel News

Informez vous en temps réel !

Rejoignez nous sur Telegram en cliquant sur ce lien :

https://t.me/infoisraelnews

Telegram  

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !