Soldat bande de Gaza - Porte parole de Tsahal

Les forces de défense israéliennes se préparent pour un après-midi potentiellement violent le long de la frontière de Gaza un jour après qu’un membre du Hamas ait été abattu par des soldats dans ce que l’armée a qualifié de « malentendu ».

Jeudi, dans un geste inhabituel, l’armée a reconnu que l’homme avait été identifié à tort comme un terroriste armé, mais il s’agissait apparemment d’un agent qui tentait d’empêcher les jeunes Palestiniens de franchir la barrière de sécurité.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La déclaration de l’armée semblait être un effort pour calmer les tensions avec le Hamas et empêcher une nouvelle vague de violence à la frontière.

L’aile militaire du Hamas a déclaré dans un communiqué qu’elle ne laisserait pas la mort d’un de ses membres « impunie » et qu’Israël « supporterait les conséquences de cet acte criminel ».

Vendredi matin, un ancien agent de liaison israélien avec les Palestiniens a estimé que le Hamas ne déclencherait pas une escalade majeure avec Israël en dépit de l’incident de jeudi.

Eitan Dangot, ancien coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires, a déclaré à la radio militaire que le Hamas avait intérêt à maintenir la paix et à maintenir le cessez-le-feu avec Israël, dans la mesure où il permettait d’améliorer la situation financière de la bande de Gaza.

« Il y a des progrès ici et un potentiel économique, et le Hamas doit se demander s’il veut ruiner cela », a déclaré Dangot. « Il y a beaucoup à perdre si les choses deviennent incontrôlables… Je ne crois pas qu’il y aura une escalade extrême aujourd’hui. »

La mort d’Al-Adham menace de déclencher une nouvelle série de violences à grande échelle entre Israël et des groupes terroristes à Gaza. Au cours des 18 derniers mois, les deux parties se sont battues à plusieurs reprises : des groupes terroristes ont tiré des obus de mortier, des roquettes et des missiles sur des villes israéliennes, et les FDI ont riposté à l’aide de frappes aériennes.

L’incident survenu jeudi à la frontière est intervenu dans une période relativement calme le long de la frontière, normalement agitée, à la suite d’un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas.

Ces derniers jours, les dirigeants du groupe terroriste ont menacé de ramener le niveau élevé de violence à la frontière – émeutes, incendies criminels et affrontements – si Israël ne continue pas de respecter les termes de l’accord de cessez-le-feu.

Mardi, le Hamas a lancé un exercice d’entraînement très inhabituel simulant la capture des forces spéciales de Tsahal opérant sur le territoire.

Vous pouvez partager cet article avec les conditions suivantes :

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !