Syrians in protest stand before a Turkish military MRAP (Mine-Resistant Ambush Protected) vehicle as they attempt to block traffic on the M4 highway, which links the northern Syrian provinces of Aleppo and Latakia, before incoming joint Turkish and Russian military patrols (as per an earlier agreed upon ceasefire deal) in the village of al-Nayrab, about 14 kilometres southeast of the city of Idlib and seven kilometres west of Saraqib in northwestern Syria on March 15, 2020. - Russian President Vladimir Putin and his Turkish counterpart Recep Tayyip Erdogan reached a deal on March 5 to create a security corridor with joint Turkish and Russian patrols starting on March 15 along the key M4 highway in northern Syria, which runs roughly parallel to the border with Turkey, from northeastern Kurdish-controlled regions to the Mediterranean coast. (Photo by Omar HAJ KADOUR / AFP)

Un Irakien de 41 ans qui aurait servi dans les milices soutenues par l’Iran en Irak et en Syrie a été témoin de massacres, de viols et d’autres crimes de guerre par ces groupes, selon une interview publiée plus tôt cette semaine par le Middle East Center for Reporting and Analysis (Centre de reporting et d’analyse du Moyen-Orient).

Ancien membre de l’armée irakienne sous le règne de Saddam Hussein, il a rejoint en 2014 Asaib Ahl al-Haq («La Ligue des Justes»), l’une des milices iraniennes soutenues par l’Iran, alimentée par la montée de l’Etat islamique. Dans le groupe, a-t-il déclaré lors de l’entretien, il gagnait entre 400 $ et 500 $ par mois et jouait un rôle administratif.

Il affirme qu’il était membre de l’organisation politique du religieux chiite irakien Muqtada Sadr en 2008 lorsqu’il a rencontré un Irakien qui travaillait pour les renseignements iraniens et a rejoint le bloc chiite allié iranien. Il a rencontré et lié d’amitié avec Qais et Laith al-Khazali, que les États-Unis ont nommés terroristes au début de 2020.

C’est sous la direction de Laith, a-t-il dit, que le groupe a attaqué des civils innocents dans les villes sunnites d’al-Dour et d’Abou Ajeel en représailles pour un commandant assassiné ou martyrisé, comme le pensait son groupe.

 

 » J’ai été témoin du massacre du 4 mai 2015 « , a- t-il déclaré.  » Ils ont apporté des pelles, puis ils ont amené des gens et ils les ont enterrés, certains encore en vie, des femmes, des enfants, des personnes âgées et des hommes entre al- Dour et al-Alam près de la tour de télécommunication . »

Les Iraniens ont conçu et dirigé des opérations dans la zone qu’il entretenait, mais les Irakiens les ont menées.

Plus tard, il a rejoint une autre milice soutenue par l’Iran présente en Syrie et en Irak connue sous le nom d’al-Nujaba, où le salaire était d’au moins 900 $ par mois. Après être allé en Iran pour une formation, il a été séparé pour avoir une expérience militaire antérieure et placé dans un rôle administratif.

 

 » L’objectif était de rendre la domination iranienne à la Syrie « , a-t-il dit, « et non au régime de Bachar. Le but ultime était de terminer le croissant chiite. « 

Le croissant chiite fait référence à l’hégémonie iranienne au Liban, en Syrie, en Irak, dans les États arabes du Golfe et au Yémen, qui ont une grande population chiite et forment un croissant sur la carte.

« Les Iraniens sont les chefs des forces de Nujaba en Syrie », a-t-il dit. « Ils donnent l’ordre et le soldat irakien lui obéit. »

Ils opéreraient dans des zones sunnites opposées au régime de Bachar Assad en Syrie, où il a déclaré avoir été témoin de deux viols et d’autres crimes. Il a accompagné le tireur aux opérations, mais est resté dans la voiture pendant leur exécution.

 » Dans la plupart des cas, les Irakiens ont violé et commis ces crimes « , a-t-il dit, notamment en détruisant des mosquées et en pillant.

Il a demandé à la MECRA de ne pas dire son nom pour sa sécurité, mais a autorisé sa publication s’il était tué par les forces pro-iraniennes.

Via: Avec des informations d’Israël Hayom

 



 
Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C'est très simple !
– Pour Android :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Rendez vous sur notre site : https://infos-israel.news/
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): sud.israel@yahoo.fr

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d'exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : sud.israel@yahoo.fr