Un chirurgien plasticien arabe de Jérusalem a transformé la vie de ses patients en enfer

Nasreen Gibor (43 ans) de Jérusalem a été hospitalisée pendant deux mois en soins intensifs à Hadassah Ein Kerem dans un état critique, après avoir subi une liposuccion par le Dr Ahmad Badran, un médecin généraliste du nord du poys .Ces derniers mois dans les hôpitaux en raison de complications causé à eux dans la procédure de liposuccion effectuée par le Dr Badran.

Malgré une série de rapports parvenus au ministère de la Santé, le Dr Badran continue de recruter de nouveaux patients. Bien que le ministère de la Santé ait fermé l’une de ses cliniques dans le paysage de Galilée et que le Dr Badran ait été transféré en chirurgie à Ramallah, mais selon le post Instagram de cette semaine, il continue d’inviter des patients du secteur arabe dans les succursales de Bana, à Deir al-Assad et en Galilée.

🟦 ANNONCE 🟦

Selon le ministère de la Santé, seul un chirurgien plasticien, un chirurgien généraliste ou un dermatologue est autorisé à pratiquer la liposuccion, mais le Dr Badran est un médecin généraliste, et à côté de l’infraction disciplinaire suite à l’accumulation des plaintes à son encontre, il existe également un soupçon de négligence.

Le ministère de la Santé mène une enquête contre lui, et ce n’est que lundi de cette semaine qu’il y a eu une longue réunion avec le médecin et son avocat, mais en même temps, ils admettent qu’ils ne peuvent pas agir lorsque les opérations sont effectuées à Ramallah. Une source au ministère de la Santé a déclaré qu' »il y a ici un événement complexe avec de nombreux angles qui s’est développé dans plusieurs cliniques et l’Autorité palestinienne. C’est un cas difficile.

« J’ai failli perdre ma femme »
Nasreen a contacté le Dr Badran par le biais de publications sur Facebook et de témoignages de ses amis. Il nous a dit qu’il avait un centre à Ramallah et c’est là que nous avons fait l’opération. C’est son ami qui a fait l’anesthésie », raconte Wissam Gibor, son mari. « Après l’opération, Nasreen s’est plainte de douleurs, mais un jour plus tard, elle a été relâchée et on lui a dit que d’ici une semaine, la douleur disparaîtrait. »

« Le troisième jour, ça faisait plus mal et le quatrième jour, ma femme a failli mourir. Je l’ai emmenée à Hadassah Ein Kerem. Le professeur m’a dit que son état était grave et que si j’avais retardé une heure de plus, elle serait morte. »

Wissam explique que le Dr Badran « a fait des trous dans son intestin. Certaines ont dû être coupées. Toute la peau de son ventre était noire. »

Nasreen a déjà subi au moins dix interventions chirurgicales. Selon Wissam, après avoir appris que sa femme était hospitalisée, le Dr Badran a agi de manière suspecte : « Il a appelé et voulait m’apporter de l’argent et a dit qu’il voulait venir la voir. Je lui ai dit : je ne veux qu’une chose de toi, je ne veux pas d’argent et je ne veux pas te voir – soit tu vas en prison, soit tu quittes le pays et tu t’en vas. J’ai cinq filles à la maison, dont une autiste et un bébé d’un an. Cette affaire a bouleversé ma vie et arrêté mon travail. Nous avons payé 50 000 NIS à un médecin privé pour une chirurgie de liposuccion afin que ma femme ne fasse pas la queue, mais cela s’est transformé en enfer. »

« C’est la première fois que je vois une complication aussi choquante de la liposuccion, qui aurait pu entraîner la mort », déclare Neta Adler, spécialiste de la chirurgie plastique à Hadassah Ein Kerem qui a traité Nasrin. Elle est venue nous voir avec une nécrose étendue de la peau et tissu sous-cutané dans la zone où la liposuccion et les perforations multiples ont été faites le long de tout l’intestin. C’est une situation potentiellement mortelle. En fait, tous ses intestins ont été exposés. Le fait qu’elle ait survécu est dû au travail de tous les départements d’Hadassah. »

Hadassah a transmis le rapport du cas au ministère de la Santé, et pendant les deux mois d’hospitalisation de Nasreen, deux autres cas sont arrivés qui nécessitaient un traitement par Hadassah en raison de complications résultant de l’intervention du Dr Badran.

« Il y a eu aussi une liposuccion qui s’est compliquée et les patients ont eu besoin de transfusions sanguines. Au total, il y a eu trois cas qui sont arrivés en peu de temps. Nous avons signalé tous les cas au ministère de la Santé. »

« Traumatisme mental »
Samia (pseudonyme), mère de deux jeunes enfants du Nord, a subi une lésion vasculaire après avoir subi une liposuccion avec le Dr Badran : « J’ai eu des nouvelles de mes copines qui sont allées le voir et ont perdu du poids. Quand je suis arrivé à la clinique de Deir al-Assad, il m’a dit qu’il ne pouvait pas opérer en Israël et que ses instruments étaient à Ramallah.

« Il m’a expliqué qu’il se faisait opérer pendant un an en Israël et un an à Ramallah, et si je voulais attendre pour me faire opérer en Israël, cela prendrait du temps. Je voulais voir des résultats rapides, alors j’ai accepté.

« Il y a eu une étape où je lui ai dit que la situation sécuritaire n’était pas bonne et que je ne voulais pas y aller et j’ai demandé l’acompte que j’avais payé, mais il m’a rassuré que ‘tout va bien, vous n’aurez aucun problème, c’est un hôpital privé. » Au niveau d’un hôpital du pays « , dit-elle.

Après le traitement de liposuccion de l’abdomen et des jambes, et après son retour à la maison, Samia a continué à se sentir mal. « Mon hémoglobine a chuté de manière significative à 7, j’ai senti un pouls accéléré. Je suis allé à l’hôpital Ziv de Safed, où on nous a diagnostiqué une baisse de la pression artérielle et de l’hémoglobine due à des lésions vasculaires. À l’hôpital, on m’a dit qu’il n’était pas un plastique chirurgien et avait plus de cas de patients subissant des complications. Il avait un message qu’il usurpait et il a commencé à me menacer.

Samia ajoute que « le traumatisme mental est une chose très difficile. Quand on m’a dit qu’il n’était pas spécialiste, je me suis juste demandé pourquoi je l’avais fait, je ne veux pas mourir. Je ne comprends pas comment lui donner la permission d’opérer des gens ».  »

« Phénomène douloureux et terrible »
L’Association de chirurgie plastique a accumulé sept plaintes contre le Dr Badran, toutes issues du secteur arabe, où il opère et fait la publicité de ses services.La première plainte concernait un patient hospitalisé pour une infection à l’hôpital Nahariya en septembre, suite à une procédure de liposuccion. Haemek Hospital et deux cas à Hadassah, de sorte qu’il y a au moins sept rapports différents qui ont été portés à l’attention de « Israel Today », du ministère de la Santé et de l’Association de chirurgie plastique.

Dr Meir Cohen, président de l’Association israélienne de chirurgie plastique et esthétique à l’Association médicale : « C’est un phénomène douloureux et horrible. Chaque année, des dizaines d’hommes et de femmes tombent dans le piège et risquent la liposuccion avec des médecins anonymes qui ne sont pas des spécialistes. en dehors du système de santé israélien et sont en réel danger de mort. « D’une infection grave et souvent avec de graves cicatrices à vie. Effectuer une chirurgie plastique sous anesthésie générale en dehors du système de santé, c’est comme la roulette russe. »

La chirurgie de liposuccion est la deuxième procédure esthétique la plus courante en Israël. En 2021, environ 7 000 chirurgies de liposuccion ont été réalisées en Israël. Cependant, les cas graves tels que l’échec de Nasrin sont extrêmement rares et, au fil des ans, seuls deux décès ont été signalés en Israël à la suite de cette procédure.

L’avocat Tami Ullman et l’avocat Nader Dib, représentant le Dr Badran, ont déclaré : Il possède une expertise, mais cette liste n’a jamais été publiée dans Reshumot. Le Dr Badran a été formé en Grèce pour effectuer des opérations de liposuccion et a été autorisé à utiliser l’appareil à la demande du ministère de la Santé. Le Dr Badran n’a effectué aucune chirurgie de liposuccion à Ramallah, et toutes les chirurgies ont été effectuées par une équipe d’experts en Ramallah.

« La plupart des cas qui sont arrivés dans les hôpitaux sont dus à des infections qui peuvent survenir lors de toute opération chirurgicale. Nous savons qu’il existe plusieurs médecins généralistes sans expertise qui ont acheté le même appareil et qui continuent à pratiquer des chirurgies de liposuccion, mais le ministère de la Santé garde l’œil ouvert. »

Le ministère de la Santé a déclaré que « le ministère a effectué des inspections dans les cliniques du Dr Badran. Suite aux conclusions, le ministère a ordonné la fermeture de la clinique et l’arrêt des activités en Galilée. Le ministère de la Santé reconnaît que le Dr Badran a délocalisé une partie de l’activité de liposuccion à Ramallah.« La santé concernant la qualité des soins médicaux prodigués par le Dr Badran et les mesures à prendre n’ont pas encore été décidées.



Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !
 
🟦 ANNONCE 🟦