Shlomo Gershoni, décédé prématurément la veille de Shabbat ‘Zakor’, a écrit un testament , dans lequel il détaille ce qui doit être fait pour élever son âme et quels petits objets il doit rendre à la yeshiva qu’il a fréquentée . Personne ne peut rester indifférent sur ce texte de ce jeune Ben Thora de Kiriat Sefer.

Les membres de la famille se sont assis pendant sept jours pour le deuil de leur enfant et ont exposés son testament qu’il a écrit pendant ses jours de maladie à l’hôpital.

“Tout ce qui est écrit ici est écrit si je meurs dans un court laps de temps ou dans quelques  années ou si je meurs d’une autre manière (que la maladie)….

1 – Si je meurs sur un sol impur, je veux être enterré en Israël, car il y a un problème halakhique avec cela.

2 –  Puisqu’il est écrit que la personne décédée est retrouvée lors des nécrologies, je voudrais éviter l’exagération et les bêtises. (Attention – je ne connais pas tous le Shas et il me semble que je n’en ai même pas passé le quart, mais encore moins, tous ceux qui ont étudié avec moi en tant qu’ami en témoigneront.

3 –  Si possible, et si cela n’entraîne pas indirectement l’annulation de la Torah, je voudrais organiser des équipes consécutives d’étude pendant les jours de Shabbat et ensuite les trois premiers jours.

Ce sont mes demandes :

1 . S’efforcer d’agir avec vérité et honnêteté, à la fois entre l’homme et son prochain, entre l’homme et son créateur, entre l’homme lui-même et entre l’homme et son Talmud.

2 –  Recherchez la paix et faites très attention aux querelles personnelles pour des raisons idéologiques, car s’il y avait eu une volonté du Créateur, vous seriez né dans la même communauté, secte, groupe, contre laquelle vous vous battez, n’est-ce pas alors adhèrent à une autre idéologie. Par conséquent, nous devrions aimer tous ceux qui visent le ciel, et bien sûr haïr ceux qui pèchent et ne visent pas le ciel. Bien sûr, cela ne contredit pas le respect des principes, et peut-être même certains arguments, mais les querelles personnelles ne sont pas bonnes.

3 – Devenez plus fort en étudiant continuellement.

4 – . Essayer de sanctifier le sabbat à partir des jours de la semaine, à la fois en attendant son arrivée et non l’inverse, à Dieu ne plaise, à la fois en faisant les mitsvot du sabbat pour le shabbat et en s’en réjouissant.

Ces demandes ne sont pas une exigence, il me semble juste qu’il serait bon qu’elles soient satisfaites.

A mon père Mori Shlita: Merci beaucoup pour tout et pour tout le soutien et les encouragements pendant les moments difficiles, merci pour toutes les actions qui ont été prises pour mon traitement. Je te demande de ne pas être trop désolé, après ma mort .Je serai bien au paradis. Certes, tout ce qui est fait est bon et ne peut pas être meilleur que cela.

Je demande pardon pour toutes les fois où je ne t’ai pas respecté correctement, s’il te plaît, si possible, je te demande de me réconcilier et de me pardonner verbalement immédiatement et après toute la période de deuil.

Si possible, je serais heureux si tu peux étudier le trentième jour et étudiiez les Mishnayot et coutume, puisque je n’ai pas laissé de Zhak.

A ma mère Morti  : Je te demanderai de ne pas t’attrister plus que moi, car après ma mort cela me fera du bien dans le ciel d’être avec tous les justes, et ce n’est pas différent que de m’envoyer dans un lieu lointain où je ne te verrai, ni ne te parlerai, mais là je serai exalté dans la Torah. Et vraiment, si j’ai été envoyé dans ce monde avec un nombre d’années moindre que les autres, ce n’est pas mal du tout, et pourquoi doit-on être triste de vivre moins qu’un autre…comme donner naissance à des milliers d’enfants alors que nous n’avons que quelques enfants par rapport à elle ?! Je suis comme une autre créature qui a le moyen de vivre moins d’années que les humains ou qui n’a aucun moyen de donner naissance à des enfants. Et il me semble avec une grande certitude que si ce n’était pas pour toi,  je ne serais pas du tout arrivé là où je suis, sans ta joie qui a entrainé mon succès à la yeshiva, sans les larmes que j’ai vues de toi, je n’aurais pas investi même près de ce que j’ai investi. Et aussi le privilège de tes prières et de tes larmes pour ma réussite dans la Torah et la crainte de Dieu ont dû me faire réussir dans ce que j’ai fait.

Je dois retourner : a. Un paquet de masques dans la yeshiva, 3. Un livre du rabbin Wachtfogel (il me semble) sur Eloul, 4. vérifier si j’ai/nous avons les livres d’autres personnes (en train de lire ou d’étudier), e. Je dois une certaine somme d’argent (je pense que c’est cinquante NIS) pour la réunion de la congrégation entre les heures suite à une erreur dans le paiement d’un voyage, je demande s’il est possible de se dépêcher et de régler les choses ci-dessus . …

Avec mes économies (elles sont dans un portefeuille noir dans le coffre) utilisez si possible pour de bonnes choses selon votre compréhension.

Je vous demande pardon pour toutes les fois où je ne vous ai pas respecté correctement.

 

.

Pour les membres de ma famille proche (père, mère, David Naftali, Bracha, Binyamin, Dina, Israel, Tehila, Leli, Eti, Shari, Elhanan, Tamar, Yehuda, Shloimi, Racheli…) : Je vous remercie pour tout les fois où vous m’avez soutenu, depuis le jour de ma naissance jusqu’à maintenant, et en particulier pour toute l’aide, le soutien, les encouragements, l’oreille attentive, l’humour jaune et noir, l’aide à ma mère pour qu’elle puisse s’occuper de mes affaires médicales, des quarts de travail, des congés sabbatiques, des visites, de la joie et du doux amour avec tous les souvenirs, les beaux cheveux blancs, etc., etc.’, pendant mes périodes de maladie. La feuille sera bien sûr plus courte que de commencer à détailler. Je vous aime, et même de là-bas  je continuerai (probablement…) à vous aimer, pour votre soutien de tous les instants qui m’ont aidé à surmonter les difficultés qui se sont présentées, et les douleurs, et les moments de tristesse.

Je demande votre sincère pardon pour tout chagrin qui vous vient à cause de moi, directement ou indirectement, mentalement, physiquement et financièrement.

Je vous pardonne de tout cœur toutes sortes de chagrins qui m’ont été causés (même après le temps de rédiger le testament), directement ou indirectement, dans le corps et l’âme, vraiment n’importe quoi, et toutes sortes de scrupules de conscience. …

Je vous demande et vous supplie, s’il vous plaît, de ne blâmer personne, ni les hôpitaux, ni les gens , ni personne de la famille, Dieu nous en préserve, ni personne d’autre, pour ma mort ou pour le fait que cela se soit produit à cette fois particulière. (S’il y avait une négligence médicale claire et prouvée, qui serait certainement recevable devant un tribunal qui discute de telles questions (vous pouvez demander à grand-père), et selon la Halacha, il leur était interdit de se comporter comme ils l’ont fait, vous pouvez blâmer, mais pas parler à ce sujet jusqu’à deux mois après la mort.) Il n’y a aucun avantage à cela, et cela ne fait que détruire et corrompre l’âme, et détourne la personne de la bonne façon de faire face à la mort. (Il est clair pour moi que si après la catastrophe de Miron il n’y avait pas eu de recherche des coupables, le choc aurait provoqué des renforts beaucoup plus importants qu’il n’y en a eu.) S’il vous plaît, s’il vous plaît, je demande vraiment dans toutes les langues de faire attention à cela comme au feu le jour du Shabbat ou à toute autre occasion quelqu’un vous dit de quelqu’un qu’il est coupable, veuillez l’informer de cette demande. Merci d’avance.

Je voudrais essayer très fort de ne pas sombrer dans le chagrin, Dieu m’en garde. Tout ce qui se passe dans le monde est bon, et tout comme nous ne comprenons pas comment fonctionne l’esprit, etc., nous n’avons aucune raison de comprendre pourquoi une personne tombe malade ou meurt.

Il me semble qu’il serait bon que vous partiez en vacances deux jours ensemble par fraternité et regroupement familial. …

Si vous le pouvez, ce serait bien si vous vous renforciez d’une manière qui serait pour l’élévation de mon âme, et  si cela ne cause pas de désagrément, qu’ils disent Kaddish sur moi (peut-être également de la famille élargie ou d’une autre personne responsable). Merci.

Aux membres de la famille élargie : Merci pour toutes les prières, les renforts et les actions qui ont été prises pour mon traitement, ce qui m’a sûrement aidé à vivre jusqu’à ce moment, merci à tous ceux qui font les quarts (ou tous ceux qui ont voulu faire un quart de travail et ne l’a pas fait, c’est à lui comme s’il l’a fait), avec dévotion, à des moments plus opportuns .Merci beaucoup du fond du cœur aux membres de la famille qui ont abandonné leur travail pour moi. Merci à tous ceux qui ont versé leur sang et consacré leur temps afin que je reçoive le meilleur traitement médical, merci à ceux qui ont travaillé pour la cause, merci à tous ceux qui ont aidé ma mère à m’aider, merci pour tout.

Si possible, je demande à tous les membres de la famille de me pardonner s’il y a eu une blessure au corps, à l’âme ou à l’argent, même s’ils ne s’en souviennent pas sur le moment ou ne le savent pas du tout, à la fois immédiatement et après le deuil.

Si possible, je veux qu’ils soient renforcés pour l’ascension de mon âme de quelque manière que ce soit, soit ensemble, soit individuellement. Merci.

………………………

Je demande pardon à tous ceux que j’ai blessés de quelque manière que ce soit, ou j’ai parlé au shérif ou j’ai blessé physiquement ou financièrement, et tout type de blessure ou de chagrin, qu’ils le sachent, qu’ils le sachent ou qu’ils ne le sachent pas, s’il vous plaît , je vous demande pardon même si je ne mérite pas le pardon, si possible, tous les membres de la yeshiva diront au revoir immédiatement et aussi après la fin des éloges et de l’excitation.

………………………….

Je demande pardon si je vous ai irrité ou blessé de quelque manière que ce soit, directement ou indirectement, physiquement, financièrement ou mentalement, s’il est possible de s’excuser verbalement, même si vous ne connaissez aucun préjudice.

Merci beaucoup.

…………………

Vous pouvez publier ou ne pas publier ce que vous voulez du testament, mais il y a toujours une crainte que quelqu’un soit blessé.



❗ REJOIGNEZ NOUS SUR TELEGRAM MAINTENANT ❗

ARTICLES 🔴 ANALYSES 🔴 VIDEOS 🔴AUCUNE CENSURE 🔴 EN DIRECT 🔴 PAS DE SPAM 🔴PAS DE PUB🔴 CHAT POUR TOUT LE MONDE 🔴 CHOMER SHABATH POUR LA PROTECTION DE NOS SOLDATS

   
Nos autres sites sur Alyaexpress-News
  • Infos Israel News - Toute l'info en direct d'Israel
Lien  : https://infos-israel.news/
  • RAK BE ISRAEL - Les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel
Lien  : https://rakbeisrael.buzz/
  • CQVC - Recherche et analyses contre les fakes news !
Lien : https://cqvc.online/
  • Alyaexpress-News - Les infos de tous nos sites réunis :
Lien  : https://alyaexpress-news.com/
  • Ougasheli - La pâtisserie et la cuisine juive
Lien  : https://ougasheli.com/
  • Israel Chrono : Vente produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables !
Lien : https://israelchrono.com/