Home Actualité en Israël Un officier supérieur contre Aviv Kochavi :  » Le plan du chef...

Un officier supérieur contre Aviv Kochavi :  » Le plan du chef d’état-major nuit aux forces terrestres »

Un haut responsable militaire a vivement critiqué le chef d’état-major sortant, le lieutenant-colonel Aviv Kochavi, et son plan visant à transformer Tsahal en une armée « mortelle, efficace et innovante », qui, selon lui, endommagera gravement les forces terrestres et les réserves, comme indiqué par Network 2 ici.

Selon le rapport, l’officier a déclaré : « Nous sommes au seuil du minimum de sécurité face à des menaces plus complexes que celles que nous avons connues ces dernières années. Israël peut faire face à une campagne lourde combinée à des défis internes dans lesquels chaque combattant sera pertinent et son manque se fera sentir. »

L’officier supérieur a critiqué Kochavi qui a récemment révélé lors d’une conférence une opération d’attaque menée par l’armée de l’air au plus profond de la Syrie. « Quel message y avait-il ? L’ennemi ne sait pas que nous avons attaqué le huitième camion ? Après tout, il a été décidé de maintenir l’ambiguïté sur des usines, continuant à fabriquer et à construire des roquettes de précision et des missiles à longue portée, et nous ne réagissons pas. Quand ils le seront. Ils auront des roquettes précises entre les mains, ce sera une guerre différente.

Rejoignez moi sur la Newsletter, Telegram et Facebook 

Newsletter
Telegram
Facebook

Il s’est également dit préoccupé par l’avenir du système de réserve en baisse. « Nous avons libéré des dizaines de milliers de réservistes, des brigades et des divisions ont été supprimées, il y a des lacunes dans les compétences des forces spéciales, il y a des problèmes de pièces et un manque de pièces de rechange. Les réserves de réservistes doivent être maintenues, c’est un fantasme qu’une guerre se termine par une victoire rapide en une semaine. Au lieu de conserver des dizaines de chars et de former les soldats  ils ont transféré la totalité du budget vers des technologies de pointe. »

« L’armée est devenue une entreprise de haute technologie », a ajouté l’officier, faisant référence au plan « Momentum » du chef d’état-major Kochavi selon lequel Tsahal doit devenir une armée « mortelle efficace et innovante », avec une initiative offensive et une innovation dans la production et le développement conçu pour faire face aux défis de l’avenir, tels que les robots, les drones pour toutes les salles de guerre, les moyens d’augmenter la capacité de frapper l’ennemi et plus encore. Selon l’officier: « Tout cela se fait au détriment de l’armée de terre, qui est finalement décisive sur le champ de bataille. »

Concernant le transfert des pouvoirs de coordination des opérations dans les territoires au ministre Smotrich, il a affirmé : « Il y aura des problèmes de coordination. Ils formeront des avant-postes et la situation pourrait dégénérer avec un gouvernement adverse. Il y aura plus de fardeau sur les soldats de réserve au détriment de l’entraînement des habitués. »

« Nous ajouterions qu’il y a environ deux ans, le programme » Bataillon en tant qu’éthrog « a commencé à être mis en œuvre pour renforcer l’avantage opérationnel de Tsahal au niveau du bataillon, au sein duquel des objectifs ont été fixés pour combler les lacunes en matière de main-d’œuvre et augmenter le nombre de combattants dans les bataillons, ainsi que l’autonomisation des bataillons en matière de TIC, de renseignement, de tir et de capacités militaires avancées.

Le plan fixait un objectif de 108 % d’effectifs dans les bataillons et il a été réalisé dans la pratique au cours des deux dernières années et avec un grand succès. Ces dernières années, Tsahal s’est équipée de moyens de guerre, d’obus, d’armes de précision, d’armes et de plates-formes avancées et est qualifiée pour le combat multi-arènes. »

En ce qui concerne les affirmations concernant le système de réserve, nous notons qu’au cours des dernières années, il y a eu une amélioration significative de la compétence et de l’état de préparation de Tsahal, y compris dans le système de réserve également. Les officiers de réserve sont aujourd’hui mieux formés, plus professionnels et connectés aux missions d’urgence de Tsahal. En attendant, toutes les unités de réserve ont été formées au cours des trois dernières années. Dans ce cadre, l’année dernière, pour la première fois, des «tests de référence» ont eu lieu pour les bataillons de réserve, et trois exercices divisionnaires ont été effectués, environ 20 2000 et environ 100 entraînements de bataillon. Cela s’ajoute au « mois de la guerre » au cours duquel de nombreuses unités de réserve se sont entraînées », lit-on dans la réponse.

[signiff]