Un rabbin agressé par des jeunes à Berlin devant sa petite fille

Berlin en 1936 (un an après la promulgation des lois antisémites )

BERLIN (Allemagne) – Selon le site romandie.com, un rabbin a été blessé dans une agression à Berlin, sous les yeux de sa fille de six ans, par quatre jeunes hommes aux motivations apparemment antisémites, a annoncé la police allemande mercredi.

Clique ICI- Je m'abonne aux nouvelles infos en direct sur Telegram - Clique ICI 

🟦 ANNONCE 🟦

L’agression s’est déroulée mardi soir dans la capitale allemande où le rabbin âgé de 53 ans marchait avec sa fille.

Selon la police, un jeune homme d’origine supposée arabe a barré le chemin du religieux qui portait une kippa, lui demandant : Es-tu juif?. Trois autres jeunes sont alors arrivés derrière le père de famille, qui a été frappé à plusieurs reprises à la tête par le premier individu.

Il y a eu ensuite des insultes contre cet homme, ses croyances, sa mère, et sa fille a été menacée de mort, a précisé la police dans un communiqué.

Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite. Blessé, le rabbin a été évacué en ambulance vers un hôpital. La section criminelle de la police fédérale a été chargée de l’enquête.

Le maire de Berlin, le social-démocrate Klaus Wowereit (SPD), a condamné cette agression, dénonçant une attaque contre la paix et le vivre ensemble des Berlinois.

Le Congrés juif européen (EJC) a accusé l’Europe de ne pas avoir tiré les leçons des événements de Toulouse, dans le sud de la France, faisant référence aux sept personnes tuées en mars par Mohamed Merah, dont trois écoliers et un enseignant de confession juive. La vie continue en Europe mais pour la communauté juive, il n’y a pas de retour à la normale, a fustigé l’EJC dans un communiqué.

Le directeur de l’antenne du Comité juif américain (AJC) à Berlin, Deidre Berger, a appelé les autorités allemandes à arrêter rapidement les responsables de l’agression, demandant au gouvernement de légiférer sans attendre en adoptant un plan complet de lutte contre l’antisémitisme.

D’après l’association Forum juif pour la démocratie et contre l’antisémitisme, la victime fait partie des premiers rabbins désignés en Allemagne après l’Holocauste. Le rabbin enseigne le judaïsme dans une école juive de la capitale allemande, s’engageant pour le dialogue inter religieux avec les musulmans et les chrétiens, selon le porte-parole du forum, Levi Salomon.