Une deuxième boulangerie casher, victime d’une tentative d’incendie criminel

Une boulangerie casher à Montréal a été la cible d’une tentative d’incendie criminel lundi avant l’aube, faisant le deuxième incident de ce type contre un établissement casher de la ville au cours des dernières semaines.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon des reportages, la police de Montréal a répondu à une alarme à la Boulangerie et a trouvé une fenêtre brisée et une « source de chaleur » à l’intérieur. Il y a moins de deux semaines, le 13 juin, un agresseur inconnu a brisé la porte d’entrée de Chez Benny’s et a tenté d’y allumer un incendie.

Les deux enquêtes sont menées par l’Unité des incendies criminels et des explosifs du Service de police de la Ville de Montréal.

🟦 ANNONCE 🟦

« Nous sommes consternés de voir Montreal Kosher Bakery, une entreprise importante dans notre communauté, devenir la dernière victime d’un potentiel crime haineux », a tweeté B’nai Brith Canada. « Nous continuerons de rester en contact avec la police à ce sujet et encourageons tout le monde à rester vigilant. »

À la suite de l’incident chez Chez Benny’s, un porte-parole de la police a déclaré à JNS : « Pour le moment, rien n’indique que la haine contre la communauté juive en soit le motif.

Publicité 

Comme dans bien d’autres endroits, l’antisémitisme est en hausse à Montréal. Selon des statistiques récentes, du 1er janvier au 31 mai de cette année, il y a eu 21 incidents antisémites et 33 crimes ; l’année dernière, ces chiffres étaient de 13 incidents et 11 crimes.

« [C]es événements sont rapportés. Ces données ne reflètent pas la situation réelle », a déclaré Anik de Repentigny, responsable des relations de communication au Service de police de Montréal. La police de Montréal « prend les crimes et incidents haineux très au sérieux » et exhorte les gens à signaler tout incident, notant que la division des crimes haineux, qui a été fondée en mai 2016, s’efforce d’éduquer les gens sur « les aspects des crimes et incidents haineux et de fournir avec des conseils sur la façon de s’en protéger.

La division des crimes haineux, a déclaré de Repentigny, « réitère à chaque occasion l’importance de dénoncer tous les actes haineux afin de nous aider à mettre fin collectivement à ces types d’incidents et de crimes ».

Un conseil, une info, une question ? Contactez nous !

Connaissez vous nos autres sites ? Répondez à ce questionnaire 

Abonnez vous à notre nouvelle Newsletter 

ABONNEZ VOUS A NOTRE COMPTE YOUTUBE

 

🟦 ANNONCE 🟦